Sécurité : réponse de la préfète au courrier de Michèle Picard

Suite aux événements tragiques de la fin d’année 2019, Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux, a donc décidé de faire un courrier à Madame Emmanuelle DUBEE, ainsi qu’au Directeur départemental de la sécurité publique, Monsieur Patrick CHAUDET .

Dans ce courrier, Michèle Picard, qui a aussi en charge la délégation de la sécurité, précisait que « la sécurité intérieure et l’ordre public sont des compétences régaliennes de l’Etat ».

Le sentiment d’insécurité est un fait réel sur Vénissieux, et pratiquement tous les candidats évoquent et emploient le terme « sécurité » dans leur programme, à l’exception de deux candidats qui utilisent le mot « sérénité ». 

Face à cette préoccupation des vénissians, Michèle Picard (PCF) candidate pour sa réélection, demandait à ce que « l’Etat renforce la présence visible d’effectifs de la police nationale au sein des quartiers sensibles »

Un mois après, la réponse « régalienne » est arrivée et Mme le maire a décidé d’envoyer un communiqué aux agences de presse, et bien évidemment y compris  le journal Expressions, qui n’a pas tardé à mettre en ligne un article

Les réponses des deux responsables, Mme Emmanuelle DUBEE, et du Directeur départemental de la sécurité publique, Monsieur Patrick CHAUDET, n’apportent pas de nouveautés particulières, et ces deux personnalités de l’Etat mettent en avant le travail effectué par les services de police, et le partenariat avec la police municipale.

Plus clairement, Mme Picard, espérait, peut-être un peu plus d’agent des forces de la police nationale, à priori, ce ne sera pas le cas.

 

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.