Toumi Djaidja « Electron Libre »

Aucune personne ou idéologie n’enlèvera la liberté de paroles à Toumi Djaidja. Nombre de personnalités ont essayé de récupérer l’instigateur de la marche pour l’égalité de 1983, en vain, à défaut de certains marcheurs qui ont malheureusement étaient manipulés, ou vendus leur âme en direction de certains partis politiques ou associations dîtes de gauche.

Malin comme un singe, rusé comme un renard tout en gardant sa fierté comme un paon, il ne dévie jamais de sa ligne de conduite. Tout au long de ces municipales, son téléphone et ses oreilles ont dû vibrer au son des différentes organisations qui l’ont quémandé pour avoir son soutien. La récupération des communistes n’a pas marché, l’appel de Mr Girard n’a eu aussi aucun effet, quant au PS inutile de chercher à le convaincre, le candidat LBK connaissait déjà la réponse. Aucune consigne de vote vis-à-vis des vénissians, leur laissant le libre choix du candidat. Son regret, le taux d’abstention élevée, qui l’explique par un manque de culture politique chez une grande partie de la population, surtout chez les jeunes des quartiers.

Les atouts de cet homme difficile à cerner sont : sa neutralité, sa discrétion, son courage agrémenté d’un zest de sagesse.

Son combat n’est pas politique, mais un combat pour l’Humain qu’il essaye de transmettre aux jeunes générations lors de ses différents débats à travers la France et l’Europe.

Ses parents lui ont transmis des valeurs humaines, qu’il a su garder et préserver malgré les appels du pieds de tous les pouvoirs. Les salons dorés, les discussions autour de buffet prestigieux et les différentes rencontres de l’intelligentsia politique, culturelle et médiatique,  ne l’ont pas fait dévié de sa trajectoire, une sorte d’autoroute ou la seule sortie est la Porte de l’Humain.

Malheureusement, l’Homme tranquille n’a jamais fait de conférence sur Vénissieux,, un paradoxe que je lui conseille de corriger pour faire comprendre aux jeunes de cité que tout n’est pas perdu, que la compréhension des institutions restent fondamentales pour comprendre le système en place afin de le combattre et éventuellement faire changer les fondements que l’on nous imposent depuis des siècles. La seule alternative pour s’en sortir consiste aussi en la transmission des valeurs humaines, l’instruction que l’on doit acquérir avec les moyens donnés par la société.

Je sais qu’il s’intéresse à la politique comme aux problèmes de notre société. Que va t-il penser des résultats du Parti Communiste Français, du score de l’extrême droite, sans oublier le vote communautaire. Aurais-je la primeur d’avoir son avis et sa réflexion ?.

En attendant méditons sur sa citation.

« La Marche pour l’égalite est l’espression d’une soif de justice. C’est un message de paix que nous délivrons à notre pays, une déclaration d’amour que nous lui faisons ».

L'info c'est le partage !.

8 Commentaires

  1. Merci Elodie,
    pour ces informations, de m’avoir répondu,
    si je comprend bien Toumi Djaidja n’a rien à voir avec les élections municipale, pourquoi certains candidats le voulait à leurs côtés ?
    Savez vous ce qu’il devient, je souhaiterais qu’ il puisse nous recevoir afin que nous échangions avec lui sur son parcours et la notre, 31 ans se sont écoulé et je le découvre que maintenant, (quitte à lui louer une salle à Vénissieux), cela permettrais être notre repérè pour nous les jeunes nos futures enfants ,
    j’aime ma ville, mais est-elle l’endroit rêvé pour nos (futures) enfants entre la drogue, les tires de flash ball, les incendies en tous genre, les municipales et j’en passe.
    Si vous me lisez Mr Djaidja, qu’elle conseil pouvez vous nous donner?
  2. Sonia,
    Tu fais partie malheureusement et bien malgré toi de ces personnes qui ne connaissent pas l’histoire de « La marche pour l’égalité et contre le racisme » de 1983 qui trouve sa source à Vénissieux et plus précisément en la personne de Toumi Djaïdja qui en est le symbole et l’initiateur.
    Symbole parce qu’en 1983 alors que la violence est à son comble dans la cité des Minguettes, en cette nuit chaude de juin il reçoit une balle à l’abdomen alors qu’il vient en aide à un gamin aux prises avec un chien policier. Il en réchappe et alors que le quartier est au bord de l’implosion il appelle au calme et sera donc l’initiateur de cette marche qui ralliera Marseille à Paris du 15 octobre au 3 décembre 1983.
    Ils seront plus de 100 000 à l’arrivée à Paris et une délégation sera reçue par le président de l’époque François Mitterand.
    Toumi Djaïdja c’est notre Gandhi à nous.
    Il est ce héros qui manque tant à notre jeunesse, un héros qui s’ignore.
    Espérons qu’un jour lui seront rendus les honneurs qui lui reviennent de droit et que cette belle marche trouve sa place dans nos manuels scolaires afin que les enfants se l’approprient et qu’elle soit un repère, comme un point d’ancrage.
  3. La Marche pour l’égalité est l’expression d’une soif de justice. C’est un message de paix que nous délivrons à notre pays, une déclaration d’amour que nous lui faisons”.

    Toumi DJAIdJA
    Mais qui est passé ce personnage ?
    As t-il vraiment vécu à Vénissieux ?
    Que fait il aujourd’hui ?

    Pourquoi certains candidats aurait-ils voulu l’avoir à leurs côtés ?
    Mais quel est son HISTOIRE pour NOTRE ville, nous nous battons aujourd’hui, à quel prix? !!!!
    Nous jeunes de Banlieue 2014, doit on aussi organiser une Marche pour nous faire entendre?

  4. Pardon, j’oubliais qu’il faut rappeler aux inconscients car ils sont nombreux qu’ils n’auront pas grand choses mais que leur énergie et effort ont permis de sauver un grand général pour conduire les grandes affaires de la métro, Eh oui vous vous êtes battu pour préserver les galons d’un grand général, bravo vous n’avez rien changé à votre quotidien mais avez lutté bravement pour l’honneur de ce grand général.
  5. Vivre dans le passé de l’illusion d’une lutte qui malheureusement pour la France et Vénissieux n’a rien rapporté sauf à voir que les partis traditionnels ont raflé la mise alors que la majorité des électeurs ont compris que voter ne changent pas leur quotidien.
    Je n’attend pas le messie mais je n’entends pas aussi, alors que la démocratie est mise en danger par des méthodes non réglementaires, dans certains bureaux de vote on a vu un ou plusieurs racoleurs, que ca ne choque personne…..
    On a vu aussi utiliser un haut parleur au bas des tours promettre de la viande halal, vous mangerez halal et vous aurez des postes du travail, on vous le promet c’est pourquoi il faut voter, ca ne choque bien sûr personne ? et j’en passe…..
    Quant on est un leader à l’exemple de Steve Biko mort en 77 on se mouille, les combats futurs c’est qui va se mouiller pour renverser l’ordre établi ? Pardonnez moi je n’ai pas vu un seul leader lors de cette élection sincère, c’est pourquoi ca ne prend et ne prendra pas. Sortez et ne restez pas prisonnier du stade médiatique qui fête des anniversaires, prenez de la hauteur et regroupez vous et choisissez le meilleur d’entre vous, des personnes idéalistes par des postiers ? I have a dream mais nous sommes aveugles et sourds j’oubliais…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.