Tour ICF : il ne reste plus personne

La grande barre ICF, située sur la rue Gaston Monmousseau, est complètement vidée de ses locataires. 197 logements vides, qui vont être détruits, et le choix fait par le bailleur est semble t-il l’implosion en passant avant par une phase de désamiantage.

Concernant la démolition, la grande barre ICF représente un total de 14 500 Tonnes de gravats, et il faudra bien s’en débarrasser, par transport ou sur place en créant une usine de concassage, scénario qui commence à être rejeter par l’opposition et un certain nombre d’habitants.

Mais avant la démolition, il faudra déloger les chauves souris qui se sont installées et comme elles appartiennes à une espèce protégée, selon l’article du Progrès, il va falloir attendre qu’elles entament leur migration à la mi-saison. Qui aurait pensé que ces petites bêtes volantes allaient encore retardé le programme de démolition

Il a fallu plus de temps pour reloger les locataires et l’adjoint au GPV, a précisé que les habitants de cette tour, ont bénéficié d’un accompagnement social, ce qui n’empêche par certains d’avoir eu le coeur brisé, de devoir quitter ces lieux. 

Notre adjoint au logement est plutôt satisfait puisque selon lui, les logements de Monmousseau sont devenus obsolète et que les locataires ont retrouvé des logements plus moderne. Si l’on suit son raisonnement, concernant la qualité des immeubles des Minguettes, on devrait à ce compte détruire tous les logements et faire reloger les vénissians du plateau dans de beaux logements neufs, et bien sur, avec le même loyer et charges , ce qui n’est pas forcément le cas. 

Un grand nombre de locataires ont été relogés depuis plusieurs mois et il serait intéressant de connaitre leur avis sur leur nouveau logement et quartier.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.