Nouveau collège intercommunal : Ça sent les municipales

Quel rapport entre la future construction du nouveau collège intercommunal (Vénissieux, Saint-Fons), et Murielle Laurent, maire de Feyzin, hormis qu’elle soit Vice-Présidente et membre de la commission au développement solidaire et action sociale, à l’éducation, culture, patrimoine et sport.

En tout, la position de Mme Laurent n’a pas échappé à M. Idir Boumertit, (FI) adjoint dans la majorité communiste de Vénissieux, et qui à ce titre à écrit au maire de Feyzin pour lui demander son avis. 

Une lettre que Mme Laurent a effectivement bien reçu et qui répondra probablement à l’adjoint vénissian, au retour de ses congés. Ben quoi, une élue a aussi le droit de prendre du repos, alors que M. Boumertit s’impatiente au point qu’un article est paru dans Le Progrès, qui fait suite à une polémique qui ne cesse de enfler concernant son emplacement et qui mettrait en cause une vraie mixité sociale.

D’ailleurs un site internet a été mis en place pour dénoncer l’emplacement géographique de ce nouveau collège → http://no-ghetto.fr/

Ce que réfute, Nathalie Frier, maire de Saint-Fons, Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux, et son adjoint au GPV, qui pense la même chose et considère que l’emplacement de ce nouveau collège (en face de Pôle Emploi), ne met pas en cause la mixité mais « ce sont les conditions physiques et éducatives qui permettent d’accompagner les enfants dans leur scolarité et de les aider à réunir ». 

Et que vient faire Mme Laurent dans cet espace de discussion ? La pauvre, elle qui souhaitait passer quelques vacances pour se reposer, voici qu’un élu vénissian lui demande de prendre la parole, car notre adjoint au Grand Projet de Ville semble être assailli par des familles qui lui posent des questions, et par conséquent regrette d’absence de paroles de la première magistrate de Feyzin et vice-présidente de la Métropole.

Allez, on va dire que c’est son droit d’interpeller l’élue feyzinoise, mais si je ne me trompe pas, on n’a guère vu M. Boumertit, s’exprimer lorsque des parents d’élèves vénissians ont manifesté devant le parvis de l’Hôtel de ville de Vénissieux !!! Est-il intervenu auprès de l’adjointe à l’éducation vénissiane ou auprès de Michèle Picard, pour qu’elles prennent en compte les demandes des familles ?

Est-ce que le fait d’interpeller, la 17ème vice présidente de la Métropole, ne serait pas simplement une tactique politicienne, à l’approche des élections municipales de 2020 afin de permettre à la section feyzinoise de la France Insoumise, d’avoir un sujet complexe pour s’opposer à Mme Laurent, qui rappelons le, a déjà présenté officiellement sa candidature.

Il est certain que plus la date d’ouverture de la campagn électorale s’approchera, plus le chef de file de la France Insoumise, sera présent dans les médias et plus volubile qu’à son habitude !!!

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.