Vénissieux : des cas d’hépatite dans une école

Décidément, peut-on dire qu’en terme de communication les ratés s’accumulent dans cette ville. Après la décision de Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux, de maintenir la semaine de 4,5 jour, la colère des parents d’élèves et du personnel enseignant ne s’est pas faite attendre dû au fait d’un manque d’une large consultation.

Et voici qu’une autre information a été postée le 17 mars 2018, sur la page FaceBook de l’opposant socialiste signalant que les enfants de l’école Joliot Curie n’iront pas à Champagneux le 19 mars, suite à des cas d’hépatite.

L’annulation de cette sortie est tout à fait légitime afin d’éviter la propagation de la maladie, mais c’est le mode de communication que l’élu PS dénonce :

C’est par une lettre du 16 mars 2018 dans le cahier des enfants que madame le maire annonce la mauvaise nouvelle qui serait connue depuis le 25 janvier… Encore une fois la méthode est déplorable. Annoncer des cas d’hépatites A par une lettre dans un cahier. La même méthode utilisée pour les rythmes scolaires.

 

Le site en ligne SaladeLyonnaise, en a même fait un article, signalant qu’« une épidémie d’hépatite A s’est déclarée début mars dans l’école Joliot Curie de Vénissieux. Trois enfants et un animateur ont été touchés. Maux de tête, jaunisse, fatigue ou encore forte fièvre sont autant de symptômes…»

Est-ce une une néglicence de la part du service communication de la mairie à Vénissieux. On se demande à ce titre ce que font donc ces équipes chargées de l’éducation ainsi que des sorties en classe verte à la mairie de Vénissieux ?

Car comment est-il possible que les ratés en matière de communication continuent ? On constate des cas d’hépatite A à l’école Joliot-Curie dès le 25 janvier (catégorie d’hépatite la moins dangereuse néanmoins très contagieuse) pourtant les élèves devant partir en classe verte ont continué de s’organiser.

Les enfants était donc tout heureux et prêt à partir à Champagneux, mais… la mairie décide d’annuler la sortie en classe verte à la dernière minute, soit le vendredi à 11h30, prenant, je pense au dépourvu le centre devant accueillir les élèves

Evidemment se sont posés des problèmes d’organisation un vrai « bazar » puisque tout étaient prévu pour l’arrivée des enfants, les projets de sorties, la nourriture etc…les parents complètement pris au dépourvu… Ils n’auront eu droit qu’à un petit mot dans les cahiers !

Décidément Mme le maire devrait sérieusement se pencher sur la communication qui une fois de plus semble être fait à la vite fait et au dernier moment. Les vénissians méritent-il cette sorte de ratée dans la communication, ne méritent-t-ils pas un peu plus de considération ?

Article de J.A

L'info c'est le partage !.

2 Commentaires

  1. Il est comique pif, au fait vous avez oublié LyonMag dans votre dernier commentaire qui n’a pas été validé. Heu, excusez moi d’avoir un travail et ne pas être présent aux manifestations ou l’on n’invite bien qui ont veux, et si j’avais 600000 euros de subventions, j’aurai un travail à temps plein pour faire des reportages et des articles. Pauvre de nous, pauvres venissians, ils vous restent encore deux ans à tenir
  2. Il faut que M. Benkhelifa explique comment faire mieux pour communiquer avec les parents que mettre un mot dans le carnet de liaison qui sert justement à ça… Une affiche devant l’école ? Il y en a une, mais tous les parents n’accompagnent pas leurs enfants à l’école. Un camion avec haut-parleur dans les rues ?
    Le site que vous citez parle d’une épidémie qui s’est déclarée « début mars » (pas début janvier, ça sort d’où, ça ?), elle est annulée le 15, après avis médical. Où est le scandale ? Bien sûr que les enfants doivent être déçus, mais si la mairie avait pris le risque de les laisser partir avec d’autres gamins possiblement contagieux même si la maladie n’était pas déclarée, qu’est-ce qu’on aurait entendu ! La mairie et l’école ont fait ce qu’il fallait faire. C’est vraiment détestable de tout dénigrer comme ça. Dire que ça va continuer comme ça jusqu’aux municipales, pauvres de nous, ça vole pas haut !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.