Vénissieux : était-ce un Guet-apens ? la préfecture dément

Mercredi 19 octobre 2016 aux alentours de 20 heures les policiers de la  BST locale (Brigade de Sécurité Territoriale) aux Minguettes sont intervenus pour effectuaient une interpellation dans le cadre d’une affaire de stupéfiants. Intervention qui a nécessité l’intervention de la BAC et de renforts policiers.

La presse avait parlé que les policiers ont été pris à parti par une quarantaine de personne, France3 précise que : 

C’est alors que des jeunes d’une vingtaine d’années s’opposent aux fonctionnaires de la Direction de la surveillance du territoire (DST)

Toujours selon France3, Laurent Nouvel, secrétaire départemental du syndicat Alliance a déclaré : 

Deux équipages de la Brigade anti-criminalité (Bac, huit fonctionnaires) arrivent en renfort sur place. Leurs collègues de la DST s’en vont en « exfiltrant » la personne interpellée, tandis que la quarantaine de jeune rassemblés, lancent des pierres et deux cocktails Molotov qui explosent au sol (un troisième n’explose pas), tout en mettant le feu à des poubelles jetées ensuite sur les voies de tramway, détaille la préfecture, confirmant une information de nos confrères de LCI. Des pavés et des boules de pétanque sont aussi lancés sur les voitures de la police.

La presse a alors parlé de guet-apens, la Préfecture a aussitôt démenti.

France3 a posté trois interview sur leur site internet. Voici l’une d’entre elles. Les deux autres à voir sur le site France3


Témoignage d’un policier sur les violences subies

Après ces événements, M. Girard (Divers droite) conseiller municipal et Métropolitain, est aussitôt monté au créneau en publiant un communiqué de presse ou il revient sur ces événements, alors que habitants du quartier de Moulin à Vent ont parlé de l’insécurité lors de l’Assemblée Générale du mercredi 19 octobre 2016 : 

Il est singulier que, seulement 24 heures avant ces événements, lors de l’AG d’un conseil de quartier de Vénissieux (Moulin à Vent), des habitants exprimant leurs inquiétudes sur les dérives exponentielles de la délinquance, ont été rabroué et pris de haut par Mme Picard, Maire de Vénissieux, et son équipe, ainsi que par le commandant de police présent, au prétexte que ces habitants exagéraient la gravité de la situation. Hélas, les événements de ce soir sont un rappel cinglant à la gravité de la réalité et à l’urgence d’en prendre enfin la mesure.

Et pour l’opposant de la droite vénissiane, la réponse doit se faire au niveau politique et local.

une réponse politique et sécuritaire à la hauteur de la gravité des faits soit apportée tant sur le plan national que local.

L'info c'est le partage !.

5 Commentaires

  1. : arf, j’ai hésité jusqu’au bout avant de te répondre ! Je me demandais si c’était du 2ème ou du 3ème degré.
    C’est bien, tu remontes dans mon estime, tu choisis bien tes amis. ;)

  2. mes propos allaient dans ton sens c etait de l humour, je reprenais ton second degrés , à priori ma blague est ratée.
    et mes potes pour information sont chefs d entreprise et se sont tous barrés de Vénissieux
  3. : ton sens de l’amitié t’honore mais il t’aveugle, au point d’essayer de me faire dire ce que je n’ai pas dit.
    Relis mon commentaire, ai-je parlé d’un arsenal, d’une embuscade armée ou que sais-je encore ? Non.
    J’ai juste exposé un fait qui est si logique que tu n’as pas été capable de me contredire : cocktail molotov => préparation préalable => préméditation.
    Aussi, si tu veux continuer à défendre des potes, merci de le faire avec l’honnêteté qui s’impose. Mais il y a tant de colère dans tes propos que je doute que tu en sois capable.
    Et avant que tu essaies, je ne défends ni la police ni la préfecture, seulement la vérité.

  4. il m arrive d être d accord avec toi mais la ton post c est de la merde, desolé de remettre en question
    Genre jamais tu te promenes avec deux trois pavés dans la poche? jamais 2, 3 cocktail molotof à porté de mains ? mois je traine jamais sans mes 40 potes cagoulés et armés à proximité
    Alors tes traits d esprits tu les gardes pour le préfet qui est tout doux et tout mignon
  5. Évidemment que ce n’était pas un guet-apens, enfin !
    C’est juste que nous avons des cités remplies de MacGyver capables de te bricoler des cocktails molotov comme ça, sans préparation, dans le feu de l’action, avec des feuilles mortes et une canette de coca vide trouvée par terre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.