Vénissieux : vidéo-verbalisation

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La municipalité a semble t-il décidé de suivre les pas des villes de droite telles que Saint-Priest, Oullins et Rillieux, pour mettre en place la vidéo-verbalisation. Alors là attention, vous aller être surveillé. Ce processus sera effectif à partir du 20 mai 2017 et le nouvel outil de la police municipale pourra donc vous verbaliser via la vidéo sur des infractions très précises.

Les infractions verbalisables

  • non-respect des feux rouge, stop…
  • non-respect des vitesses maximales autorisées
  • non-respect des distances de sécurité
  • usage de voies réservées
  • défaut du port de la ceinture de sécurité
  • usage du téléphone portable tenu en main
  • circulation et stationnement sur les bandes d’arrêt d’urgence
  • chevauchement et franchissement des lignes continues
  • non-respect des règles de dépassement
  • non-respect des « sas-vélos »
  • défaut de port du casque à deux-roues motorisé.

Mais comment çà marche

La vidéo-verbalisation permet aux agents assermentés d’une unité de vidéo-verbalisation de constater les infractions au code de la route derrière leurs écrans horodatés. Ils font une capture d’écran afin d’identifier l’immatriculation et la marque du véhicule. Puis, comme pour un excès de vitesse, ils transmettent les informations au centre national de traitement de Rennes, chargé d’identifier le propriétaire, d’éditer le PV et de lui faire suivre la prune. (Source planet.fr)

Donc dès samedi, la ville qui dispose d’un peu plus d’une cinquantaine de caméras surveillerons les automobilistes, les conducteurs de deux roues, les quads, mais aussi les piétons.

Ce sont les agents du CSU (Centre de Supervision Urbain) qui seront chargés de dresser des procès-verbaux électroniques. Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux a déclaré sur LyonCapitale 

Nous nous appuyons sur les 56 caméras de voie publique déjà existantes. Nous verbalisons les infractions sans aucune interpellation. Si un agent poursuit un quad ou un deux-roues, ça peut créer un trouble à l’ordre public. Là personne n’est en danger. Ce dispositif est en complément des contrôles routiers.

56 cameras, c’est tout et comme disait mon ami Rachid, c’est pas bezef (beaucoup) 🙂

Mais ne vous trompez, ceci n’est pas pour ramasser de l’argent qui irait dans les caisses de l’Etat, car selon Mme Picard, l’argent de la vidéo verbalisation ira directement dans les caisses de la Métropole et l’Etat.

Les caisses de la Ville n’en profiteront pas pour autant : les amendes liées au stationnement seront en effet perçues par la Métropole de Lyon, et les autres par l’État.

On est trop gentil à Vénissieux, on finance nos caméras, l’installation, le CSU et tout çà, pour que l’argent soit récupéré par les caisses de l’Etat et de la Métropole. Même pas ils nous rétrocèdent un peu d’argent. Sniff. 

Bon j’ai bien évidemment fait quelques recherches sur Internet et j’ai trouvé un article du site lanouvellerepublique publié le 06 mars 2014

Le fruit des PV de stationnement va d’abord au Trésor public ce qui représente environ 200 millions d’euros par an à l’échelle nationale. Le Code général des collectivités territoriales indique que « l’État, quel que soit le service verbalisateur (police municipale, police nationale, gendarmerie nationale), rétrocède aux communes le produit effectivement recouvré des amendes de police relative à la circulation routière dressées sur leur territoire ». La répartition est alors proportionnelle au nombre de contraventions dressées l’année précédente. Pour les communes et groupements de communes de moins de 10.000 habitants, c’est le conseil général qui se charge de partager l’argent sur la base de projets et de besoins routiers identifiés.

Donc si je comprends bien, une partie de cet argent est rétrocédé aux villes. Si c’est le cas, Mme le maire a peut-être oublié de le préciser !!!

L'info c'est le partage !.

1 Commentaire

  1. Cela me laisse perplexe ! Comme un mec derrière un écran va réussir à verbaliser un mec sans casque si celui-ci n’a pas de plaque….
    Et puis Mme le maire dit que si agent poursuit un 2 roues ou un quad cela peut créer un trouble à l’ordre public !!!!
    Alors quoi on demande aux agents d’en faire encore moins ?!
    Et si l’engin vient d’être volé, on le récupère pas !!!

    J’ai besoin de plus d’explication !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.