Vidéosurveillance : trop ou pas assez ?

videosurveillance-01L’agression du boulanger le 20 août dernier au moment de la fermeture de son magasin, situé à rue du professeur Roux à Vénissieux, a suscité de nombreux communiqués de la part de l’opposition mais ce jour il me semble qu’aucun élu de la majorité ne s’est encore exprimé. Concernant cette agression, la ville par le biais du directeur de la DUPS avait déclaré au Progrès que :

Les abords de la boulangerie dépendent d’une copropriété et nous n’avons pas le droit de filmer sur le domaine privé…. Le maillage en vidéosurveillance est suffisant

Le groupe élus socialistes et républicains ne semblent pas être de cet avis, puisque eux aussi ont publié un article sur leur site internet « Ensemblepourvenissieux« ..

A ce titre il propose :

Une révision des implantations de caméra de vidéosurveillance devant toutes les zones de commerces et de service au public….

Donc d’après eux le « maillage en vidéosurveillance » ne serait pas suffisant. C’est bien le contraire de ce que déclare la ville de Vénissieux. Cà on s’en doutait. Alors que proposent les élus socialistes, une augmentation de caméras en sachant que cela représente un coût non négligeable pour la ville car aujourd’hui pour le nombre de caméras installées, cela revient annuellement à 700 000 euros qui inclut le fonctionnement, la maintenance et l’investissement. .

Mais quel est le vrai nombre de caméras installées dans la commune. Il semblerait que leur nombre est de 51 et à ce chiffre il faut rajouter les caméras installées pour la surveillance d’un grand nombre d’équipements municipaux, disséminés sur l’ensemble de la ville. Tout ce dispositif est géré par le CSU (Centre de Supervision Urbain) composé d’opérateurs qui sont encadrés par des policiers municipaux avec une amplitude horaire de 16 heures à 2 heures du matin. Horaire modifiable si la ville le juge nécessaire ((voir article du Progrès en date du 18 janvier 2015).

Cette affaire relance la question de la vidéosurveillance dans la commune. Il y a quelques mois, Mme Le maire qui est en charge de la délégation à la sécurité avait déclaré « il est hors de question « d’aller au delà du nombre actuel de caméras ». 

En 2014, et grâce à la vidéosurveillance et à la vigilance des opérateurs du CSU (Centre de Supervision Urbain) de Vénissieux et la rapidité d’un équipage de police ont permis d’éviter de justesse un viol. L’agression s’etait déroulée à l’arrêt de tramway « Hôtel de Ville ». (Source Le Progrès)

Mais au delà de la vidéo surveillance le groupe élus socialistes et républicains appelle :

A un dialogue avec ces jeunes assorti d’une position juste et courageuse afin de faire respecter la loi dans les conditions du respect républicain.

L’idée d’un dialogue avec les jeunes est intéressante, mais comment la mettre en oeuvre. Le Parti Socialiste, devrait aussi donner plus de détails sur sa sa politique de vidéosurveillance, faut-il augmenter massivement le nombre de caméra ? Le financement ? les sites à surveiller ? etc etc

Mais certains vénissians réclameraient plus de vidéosurveillance mais la ville ne semble pas vouloir aller au delà du nombre actuel de caméra. Vaste et compliqué débat qui risque de revenir lors des assemblées générales de quartier.

L'info c'est le partage !.

4 Commentaires

  1. Problème de budget ? Comme on dit : il n y pas de problèmes mais que des solutions ! En voici une : on supprime le top qui coûte très cher et surtout Qui sert à rien et on finance la pose de caméras et de personnel compétent ! 😉

  2. Besoin de camera pour éviter un viol à 100m du commissariat? et si tu te fais agresser à 15h45 ou à 02h15… même à 100m du commissariat…. on touche le fond….

  3. Quand on ne veux pas faire, on se cache derrière son doigt et on ferme les yeux….

    Déjà que personne ne regarde les images des camera existantes, alors si c’est poser des cameras pour le plaisir de décorer la ville, non merci. par contre si derrière l’organisation est là, je suis pour.
    c’est à dire : personnel assermenté actif devant les moniteurs (……….), un ou deux équipage prêt à intervenir en moins de 5 minutes, et bien sur une coordination entre les différents intervenants.
    On va encore nous dire que ce sont des question de budget. mais aujourd’hui il existe des systèmes automatiques de détection de situations anormales pour réduite les coûts des effectifs humains…

    [youtube http://www.youtube.com/watch?v=QUQMMLyPk2Q&w=560&h=315%5D

    https://www.youtube.com/watch?v=QUQMMLyPk2Q

    désolé pour la pub mais c’est juste un exemple…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.