Yves Blein et la Cour des Comptes

Dans sa dernière NewsLetter, le député de la 14ème circonscription nous a fait un petit topo sur la Cour des Comptes qui vient de rendre son rapport annuel. Un document volumineux puisqu’il comprend pas moins de 1 300 pages, 27 chapitres et 101 recommandations. Seront-elles suivies par nos politiques, çà c’est une autre histoire.

Un des sujets évoqués dans ce rapport, concerne le coût de cette fameuse éco-taxe, mise en place par le gouvernement précédent, et abandonner par notre chère ministre Ségolène Royal. Mais M. Blein a raison de signaler que cet abandon a bien évidemment eu un coût non négligeable :

[…] le gouvernement a pris une décision qui a coûté près d’un milliard d’euros à l’Etat et fait une croix sur des recettes attendues dix fois supérieur

Le député ne donne pas tous les chiffres car ce serait trop long surtout sur un rapport de 1 300 pages, mais  l’émission Le Quotidien dans son numéro du 9 février, rappelle que le budget du Parlement, qui couvre entre autres les rémunérations, déplacements ou encore restauration de ses membres, s’élève à approximativement 1 milliard d’euros.

Mais alors, ces dépenses sont-elles contrôlées par la Cour des Comptes, et bien NON ? C’est une commission spéciale chargé de vérifier et d’apurer les compte. AH bon, et y a qui dans cette commission, et bien les parlementaires. De plus ils ne gardent un œil que sur les dépenses générales du Parlement et non pas sur les dépenses spécifiques des députés eux-mêmes. Cool. En fait, ils se contrôlent eux-même. C’est comique quand même.   :D  

Et qui contrôle l’Elysée, en fait, avant 2009, personne. C’est pendant la mandature de Nicholas Sarkozy, que celui-ci a autorisé la Cour des Comptes a jeté un oeil et là c’est comme, on dirait, l’arroseur arrosé, puisque :

La Cour a mis en lumière la gestion du site internet de Carla Bruni-Sarkozy, d’une valeur de 410.000 euros, ou encore le fait que le chef de l’Etat avait fait installer deux fours dans son avion présidentiel pour la bagatelle de 75.000 euros.

Alors, l’émission Le Quotidien a décidé de lancer une grande campagne ParlementTransparent avec le hashtag dédié #parlementtransparent. Donc si vous le souhaitez, et comme les élections législatives sont pour bientôt, dès que vous croisez votre député, n’hésitez pas à lui demander toute la transparence, sur son indemnité, ses frais de représentation, etc etc…

Aujourd’hui, les indemnités des parlementaires comportent

  • Une indemnité de base à laquelle s’ajoute une indemnité de résidence et de fonction, correspondant au total à 7100€ bruts
  • La fameuse indemnité représentative de frais de mandat correspondant à 5700€  bruts par moi
  • Une enveloppe dédiée à la rémunération des collaborateurs parlementaires d’environ de 9504€ par mois. (blog.projetarcadie)

Selon le site en ligne Le Point, aujourd’hui, un parlementaire perçoit plusieurs indemnités :

  • l’une liée à son mandat – 7 142,75 euros brut mensuels pour un député
  • l’autre pour couvrir ses « frais de représentation » – 5 805 euros brut mensuels pour payer le loyer de sa permanence, par exemple.

Mais je pense que Yves Blein, aura la sagesse de jouer la totale transparence et de tout publier sur son site internet pour éclairer notre chandelle et y voir un peu plus clair ?

Rapport complet de la Cour des Comptes

Fiche de synthèse n°17 : La situation matérielle du député

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.