Café débat du PS : Yves Blein, sur Périscope

Tous les jeunes connaissent l’application Périscope, mais pas qu’eux puisque même certains quadras ou quinquagénaires, se sont mis aussi à poster en direct leur vidéo.

Petit rappel pour ceux qui ne connaissent pas cette applicationAprès s’être inscrits et connectés via Twitter ou leur numéro de téléphone, les utilisateurs de Periscope peuvent diffuser en streaming (en direct) des vidéos prises n’importe où dans le monde, permettant à d’autres utilisateurs inscrits ou non sur la plateforme de les visualiser durant les 24 heures suivant la fin de l’enregistrementLes utilisateurs de Periscope sont en mesure de choisir de rendre publique leur vidéo, ou simplement visible à certains utilisateurs tels que leurs amis ou les personnes qu’ils suivent. Periscope permet notamment aux spectateurs d’envoyer des « cœurs », en guise de reconnaissance. Ces vidéos sont diffusées en flux direct depuis l’application, et il suffit de créer un compte pour voir des vidéos de milliers d’utilisateurs dans le monde entier. Il est possible de suivre des personnes et de publier ses propres vidéos pour les partager avec la communauté des utilisateurs. Dernière nouveauté puisque depuis le 26 janvier 2016, il est possible de diffuser la vidéo de sa caméra GoPro depuis Périscope.

Et même notre député de la 14èeme circonscription a plongé dans le monde périscopien, et c’est à l’occasion du café débat loi égalité et citoyenneté organisé le vendredi 27 mai 2016 à Vénissieux, que les utilisateurs de cette application ont pu découvrir en direct ce débat en la présence des députés Yves Blein ainsi que M. Le Roux Président du groupe socialiste à l’Assemblée Nationale. Voir la vidéo café débat loi égalité et citoyenneté

Je ne vais pas revenir en détail sur ce café débat, ou il y a eu un long et parfois vif échange sur le thème de la laïcité, alors que ce n’était pas le sujet du jour.

M. Le Roux,(PS) a pris comme exemple, encore une fois, cette minorite de femmes voilées dans les quartiers qui selon lui, certaines d’entre elles, sont parfois dans l’obligation de porter le voile pour diverses raisons, et il considère que la laïcité est en régression dans certains lieux tout en constatant un repli identitaire. 

Avoir utilisé le verbe régresser est à mon avis, un peu fort, ce qui fait dire à un participant au café débat, que « la laïcité n’a pas régressé dans les quartiers, mais comme par hasard vous avez pris comme exemple le cas de femmes de confessions musulmanes, et pas de mormons ou autres » et lorsque l’on parle de laïcité « on montre toujours du doigt les musulmans« . 

Je n’en dirai pas plus sur ce café débat, car au bout de 40 minutes, je suis parti, fatigué d’entendre ce langage de politiciens avec leurs belles phrases, leurs beaux discours, mais on sent que les élections approchent, et chacun essaye de faire parler de lui comme il peut.

En tout cas une réussite pour le premier café débat du parti socialiste à Vénissieux qui a permis à une soixantaine de personnes, de participer et d’écouter nos hommes avec parfois des termes un peu choquant, comme M. Le Roux qui dans sa circonscription a croisé un « Monsieur arabe », qui lui faisait part de ses difficultés. 

No comment !!!!

L'info c'est le partage !.

2 Commentaires

  1. Alors que le débat sur la laïcité semble clos depuis des lustres arguant du fait que le citoyen lambda en a compris le sens sinon l’essence, on continue au parti socialiste de déblatérer sur le sujet en cherchant désespérément un leadership perdu à jamais dans les inepties de ses propres contradictions car c’est désormais sans compter sur une population « colorée » qu’elle appelle hypocritement mixité mais bel et bien éduquée qui saura le moment venu trancher sur la question.

    J’ai eu quelques mots avec Pierre, le conseiller « vertueux » sur les questions sociales à propos d’un premier ministre s’en allant porter la bonne parole en terre étrangère au pire d’une crise qui s’installe durablement en France; Que m’a-t-il répondu débonnairement qu’il en avait le droit sinon l’autorité et ce à quoi j’ai répondu : « et le vote musulman qu’en faites-vous à quelques mois des élections?

    Croyez-vous sincèrement(je parle aux responsables socialistes locaux) sauf à faire dans le communautarisme exacerbé(dixit Copé hier chez Ruquier qui a dit qu’il fallait le combattre sous toutes ses formes) que M.Hollande puisse compter sur le vote musulman ou arabo-musulman ou ceux et celles issus de l’immigration qui se sentent stigmatisés et infériorisés à longueur de temps par des mots choisis et véhiculés par nos dirigeants en charge des affaires du pays pour garder sa place à l’Elysée?
    Croyez-vous sincèrement que le parti socialiste est une référence aujourd’hui pour ce bouillon de culture en pleine ébullition qui viendra au pouvoir sans contestation et tout simplement par la force des choses?
    Pour ma part je crois que non et je crois même qu’il faille réformer ce parti et l’idée qu’il s’en fait quand il la croit immuable et éternelle avant tout autre considération qui permettra de faire les vrais changements qu’en attende et avec l’assentiment du peuple.
    La France qui est dirigée par des personnages de toutes confessions politiques qui sont confinés dans des quartiers chics de Paris et ailleurs, qu’on appelle bobos, mérite franchement mieux et mérite qu’on s’occupa d’elle en chassant ses profiteurs grabataires pour que la véritable mixité prenne enfin et que resplendisse à nouveau son rayonnement à travers l’Europe et pourquoi le monde, le monde arabe aussi.
    Nordine a bien raison de soulever la question qu’il répète à l’envi: pourquoi la représentativité masculine tarde à voir dans ses rangs des hommes issus de l’immigration. Londres l’a fait pourquoi pas nous? Pourquoi Malik Boutih n’est pas ministre? Comment voulez-vous faire confiance à un parti qui n’a jamais cessé de trahir ses ouailles et nous en l’occurrence qui formions le vœux de le voir au pouvoir au détriment d’un autre coquin j’ai nommé Nicolas, quand le premier d’entre eux François Mitterrand qui nous promettait monts et merveilles n’a jamais cessé de nous trahir et de nous laisser sur le bord du chemin avec pour seul spectacle du béton gris alors que le monde se mouvait? Comment peut-on nommer à la tête de l’institut du monde arabe un homme dont la culture est à l’opposé de ces enseignements alors qu’il eut été plus logique de mettre à sa place un gars ou une fille issu de l’immigration?

    Je visitais l’IMA l’été dernier et à ma grande stupéfaction j’ai pu découvrir des erreurs grossières gravées dans le verre en cela des versets tirés du coran et mal nommés et décontextualisés. Comment peut-on se tromper aussi maladroitement en gravant dans le verre des versets qui a coup sûr en choqueront plus d’un surtout si celui-ci est musulman et possède quelques notions coraniques? J’imagine qu’il y a avait un cahier de charges et que les personnes en charge d’en appliquer le contenu auraient dû ou pu le remarquer et le corriger. J’ai toujours voulu lui écrire mais j’ai trouvé cela tellement méprisant que j’ai fini par renoncer.

    Quand on sollicite un individu, on commence déjà par le respecter.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.