06 février : la CGT devant le local de permanence du député

 

Une fois de plus la CGT n’a pas trouvé d’autres moyens que d’aller manifester devant la permanence du député et y renverser des poubelles. Manifester, ok, mais y renverser des poubelles, je n’en vois pas trop l’intérêt. Il me semble pas me souvenir que quand la CGT avait manifestait devant le parvis de l’hôtel de ville, des saletés y étaient déposées.

J’ai comme l’impression qu’ils se sont déplacés pour rien, étant donné que le député de la 14ème circonscription du Rhône était dans une classe de l’école Parmentier pour préparer la visite de ces futurs citoyens à l’Assemblée Nationale dans le cadre de l’opération le parlement des enfants.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Et voilà, encore un coup pour rien, on a de la peine pour eux -lol-

Ce n’est pas la première fois que des cgtistes se plantent devant le local du député, en avril 2019, les retraités Cgitistes manifestaient devant le local du député, et en février 2019, des affichettes CGT étaient collées sur la porte de la permanence.

En septembre 2019, c’est le  Syndicat général du Livre et de la Communication écrite CGT qui a décidé de déposer des kilos de journaux pour dénoncer la réforme des retraites et celle de la distribution de la presse, comme si le fait d’entasser des tonnes de papiers allaient résoudre quoi que soit. 

Pour ce 06 février 2020, rebelote pour renverser des détritus devant le local d’un élu de la République, il ne reste plus qu’à attendre que Michèle Picard, condamne ce genre d’actions, car je ne pense pas qu’elle apprécierait ce genre des détritus devant son local de permanence de candidate aux élections municipales.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Petit rappel de subvention municipale pour la CGT-FSM- Union Locale des Syndicats Confédérés de Vénissieux : 17 880 €

L’opposant PS, n’a pas tardé à réagir sur les réseaux sociaux pour condamner cet acte :

 

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.