18 juin : un conseil municipal agité

Ce n’est pas l’appel du 18 juin du Général de Gaulle, mais bien celui des habitants de la Pyramide qui a agité un peu le conseil municipal du 18 juin, et qui n’a pas vraiment fait plaisir à Mme Picard, qui préfère envoyer les forces de police au lieu de prendre quelques instants pour écouter calmement les manifestants qui contestent le projet PNRU qui prévoit la création du rue qui va se prolonger jusqu’au rond-point de l’avenue Jean Cagne, et pour la réalisation de cette voirie, il faudra détruire des garages, supprimer un parking et démolir toute une allée qui représente 32 logements.

D’ailleurs le rapport n°47 du Conseil municipal, il est écrit :

« Les travaux de réhabilitation concerneront 230 logements (Le Couloud), intégré au protocole de préfiguration de NPRU, 30 logements ne sont pas concernés car ils sont normalement prévus à la démolition dans la prochaine convention NPRU des Minguettes. […] Compte tenu de la démolition de 30 logements (allées 19 à 21) et de la création d’une voie de desserrement du quartier Pyramide/Komarov, le chantier devrait s’étaler sur 3 à 5 ans »

La façon de parler de voie de desserrement, au lieu de route, me fait bien rire. Donc pour faire cette voie de desserrement, il est clair que ces 30 logements ne seront pas rénovés, et qu’ils sont normalement prévus à la destruction, ensuite Mme Picard, vient dire aux habitants que ce n’est qu’un projet et que tout sera discuté, et qu’il y aura une concertation. Ouais et bien la concertation il fallait la faire avant, on aurait évité les débordements lors du conseil municipal, on aurait évité la colère des habitants et une pétition de plus de 200 signataires. 

La colère des habitants n’a pas fait plaisir au maire et à la majorité, qui n’en doutons pas étaient bien informé, et je pense ont pris toutes les précautions nécessaires pour faire intervenir les forces de l’ordre ainsi que le directeur adjoint à la sécurité 

 

On se souvient qu’il y a deux ans, des habitants d’un des immeubles de la place rouge se sont mobilisés pour annulé le projet de démolition des logements, et comme par magie, dans le nouveau PNRU, cet immeuble ne sera pas détruit, comme quoi, un rassemblement vaut mieux que tous les discours.

La mobilisation des habitants de la Pyramide, ne cessera pas tant que la Ville, la Métropole, la préfète déléguée au quartier qui représente l’Etat, ne prennent pas en compte la colère des locataires de ce quartier, qui préfèrent que l’argent soit investit pour des choses concrètes et utiles et non pas pour la création d’une rue, et la destruction de logements

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.