5000 euros pour habiller des commerces fermés 1 commentaire


L’idée n’est pas très originale puisqu’elle a été déjà mise en place à rive de Gier. Mais que lui est-il passé par la tête à notre adjoint à l’économie, le sieur djilannie Benmabrouk, pour dépenser 5 000 euros d’argent public afin de décorer des magasins dont les portes sont fermées depuis un moment. 

Cette action aurait pour but de permettre à de futurs repreneurs d’ouvrir une enseigne au centre ville pour re-dynamiser une place qui semble être anesthésiée et qui a du mal à se réveiller. Je vois déjà les élus de la ville nous dire que la désertification des centre villes touchent toutes les communes. Doit-on accepter cet argument pour justifier le manque d’action sur le centre et mettre 5 000 euros dans la vitrophanie. 

Cette action, vous vous en doutez ne plait pas à l’opposition, M. Girard (divers droite), pointe le doigt sur le manque d’attractivité et de la situation déplorable que traverse actuellement le centre ville et dénonce un aveu d’impuissance :

Mais il est cependant déplorable d’en arriver à cette situation qui n’est autre qu’un alarmant aveu d’impuissance de la part de la municipalité.

L’élu de la majorité municipale qui se présente sous l’étiquette, société civile, fait partie de l’équipe communiste en place qu’il avait critiqué lorsqu’il était au côté de M. Girard, ex villieriste. Mais selon l’adjoint à l’économie et à l’emploi, les constructions d’immeubles residentiels permettront la création et l’ouverture de nouveaux magasins, Wouep comme dirait l’autre : 

Si on veut des commerces, il faut aussi des clients avec du pouvoir d’achat. On s’est donné pour objectif de revitaliser le centre ancien, d’y faire revenir la population grâce à de nouveaux programmes immobiliers avec une diversité des parcours résidentiels

Dans cette simple phrase, il parle de pouvoir d’achat, revitalisation du centre, nouveaux programmes, et diversités des parcours résidentiels. Les mots ont un un sens, puisque l’élu semble constaté que le prix moyen du panier des vénissians, est en baisse, que l’attractivité du centre ville a disparu mais il reste dans la philosophie de l’équipe en place qui consiste à faire monter des immeubles, qui sont censés apporter de la diversité. Encore une fois, wouep comme dirait mon ami. 

Mais l’adjoint ne s’arrête pas là, puisque selon lui, ces visuels serviront de support pour faire passer un message : 

Des visuels en trompe l’oeil pour un regard plus positif sur le centre ville. Cela permettrait de suggérer des idées d’activités à développer pour d’éventuels repreneurs.

Ok quel type d’activités ? Et en ce qui concerne le regard positif sur le centre ville, et ben, y a du boulot, car la plupart des vénissians qui fréquentent ce moribond centre ville, sont plutôt mécontent.

J’espère seulement que l’entreprise qui sera chargée de mettre en place ces visuels, est de Vénissieux, au moins on pourra dire que l’argent public, a profité à une société vénissiane, mais si ce n’est pas le cas, on peut tout simplement dire que ceci est vraiment dommage.

Pour finir je citerai tout simplement M. Girard, ex collègue politique de M. BenMabrouk :

Il n’est pas possible de ne pas penser immédiatement à ce dessin de Tintin au Pays des Soviets où le jeune reporteur découvre que les usines ne sont que des décors !

L'info c'est le partage !.


Laisser un commentaire

Commentaire sur “5000 euros pour habiller des commerces fermés

  • MCPP
    il n’y pas d’autres solutions plus intelligentes que de gaspiller l’argent des contribuables de cette façon c’est du n’importe quoi ? il y d’autres priorités par exemple aménager cette place au niveau stationnement c’est la galère pour se garer résultat je fais mes courses à Corbas et je ne suis pas le seul alors ne vous étonné pas que les commerces ne fonctionnent plus à Vénissieux vous savez la raison le centre ville est moribond ainsi que d’autres quartiers ( Parilly , Charréard le Monnery et j’en passe ) no comment ! !