Accident : des contrôles un peu tard ?

Vous allez me dire, il n’est jamais trop tard pour bien faire, et bien je dis que c’est quand même un peu tard.

Le 26 décembre 2019, un homme âgé de 72 ans, a été renversé par un conducteur qui a pris la fuite et qui à ce jour n’a pas encore été retrouvé. Malheureusement, ce piéton n’a pas survécu à ses blessures, décédé quelques heures plus tard après son admission à l’hôpital Edouard Herriot.

Quelques jours après, la municipalité a donc décidé de positionner sur le boulevard Ambroise Croizat, des policiers municipaux afin effectuer des contrôles.

Dès 6h20, les policiers municipaux et ceux de la police nationale sont restés trois quart d’heure pour verbaliser les contrevenants au code de la route. Le bilan de cette intervention policière a permis de relever deux excès de vitesse et un refus de priorité au piéton. (Le Progrès)

Cela prouve que le radar pédagogique mis en place il y a quelques mois sur ce boulevard ne semble pas être dissuasif. Si je me souviens bien, notre maire communiste et la Métropole ont déclaré que cet axe n’était pas accidentogène alors que sur l’année 2019, le premier accident mortel a eu lieu sur ce boulevard le 24 janvier 2019. Le conducteur avait aussi pris la fuite, mais il s’est ensuite rendu au commissariat.

Quelques mois plus tôt une femme a aussi été renversée et blessée au même endroit.

Il faudrait se poser la question, si l’installation d’un radar ne serait pas plus dissuasif, que des forces de l’ordre qui ne pourront pas être présents tous les matins, et on peut se demander si cette action des forces de polices effectuée le vendredi 03 janvier, ne serait pas qu’un simple coup de communication.

A moins que la municipalité décide de positionner tous les matins des policiers municipaux, pour effectuer des contrôles. Ce serait possible puisque pratiquement tous les samedis après-midi, jour des mariages, la ville fait intervenir un véhicule de la police municipale pour bloquer, à hauteur de l’hôtel de ville, l’avenue Marcel Houël.

Donc, à défaut de mettre en place un radar, qui je pense serait un long processus administratif, la ville pourrait tout simplement dire à un équipage de la police municipale de se positionner dès 6h du matin, afin d’effectuer des contrôles.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.