Adhésion de la Sacoviv à Habitat Réuni

La Sacoviv propriétaire de 2 057 logements et un chiffre de 10 millions d’euros a dû faire un choix, face à la loi ELAN qui impose aux bailleurs de rejoindre un groupe, s’ils n’atteignent pas les 12 000 logements et 40 millions de chiffres d’affaire.

Le choix a été fait, en adhérant au groupe Habitat Réuni, qui rassemble une vingtaine de bailleurs et 140 000 logements, comme le précise le courrier reçu par les locataire de la Sacoviv. Cette adhésion a été validée par délibération lors du conseil municipal du 07 décembre 2020.

A préciser que pour faire partie du Habitat Réuni, il faut sortir le porte-monnaie et la Sacoviv puisque le droit d’entrée au capital de la société de coordination est fixé à 30 000€..

Selon l’élu communiste, et Président de la Sacoviv Pierre Alain Millet, concrètement cela ne changera rien pour les habitants et que cette adhésion à ce grand groupe permettra au bailleur vénissian d’avoir certains avantages :

  • réduire certains coûts par des achats groupés
  • expertises d’autres bailleurs
  • développer des projets en partenariat
  • opportunité pour accompagner les besoins d’investissement
  • développer les services

C’est clair qu’en tant que simple locataire lambda, c’est du charabia et concrètement et à court terme, on ne voit pas ce qui changera, mais la fin du courrier de Pierre Alain Millet, est un régal :

« Je suis heureux de vous annoncer cette évolution majeure dans l’histoire de la Sacoviv, qui va conforter son existence et renforcer ces capacités en bénéficiant d’un groupe cohérent avec notre choix d’un logement de qualité pour tous……»

A précise que dans le rapport de gestion de l’exercice au 1er octobre 2018 au 30 septembre 2019, la satisfaction des locataires ne semble pas être au rendez-vous :

« L’enquête de satisfaction pointe cependant un faible taux de satisfaction dans les demandes de traitement technique des demandes des locataires. Ce problème reste assez constant et les locataires soulignent notamment les délais jugés trop longs et le manque de retour d’information sur la suite donnée. »

  • Les réclamations techniques en parties privatives restent majoritaires : 753 soit 50% des réclamations.
  • Les demandes d’intervention en parties communes sont également très importantes : 559 soit 37,6%.
  • Les problématiques de vie collective (voisinage, incivilités, squatts) sont peu nombreuses :
    • 52 demandes soit 3,5% malgré les difficultés qu’elles représentent dans la vie quotidienne des locataires.
  • En parties communes la moitié des réclamations portent sur la serrurerie, l’électricité, la plomberie et la vitrerie. Les autres postes (contrôle d’accès, interphone, système de sécurité, menuiserie) et les postes extérieurs (mobilier urbain, voiries) représentent chacun environ 5%. On peut noter l’importance du poste hygiène.
  • En parties privatives les principaux postes sont la plomberie (163 = 22%), les volets (87 = 11%), la
    serrurerie/menuiserie (83 = 11%) et l’interphonie (75 =10%). L’hygiène (51 réclamations), la Télévision (45
    réclamations) et les badges (35 réclamations) constituent trois autres postes importants.

Donc en terme de qualité de logement ou de service, l’adhésion à Habitat Réuni, apportera une amélioration.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.