Affaire Benalla : Yves Blein soutient Macron

Notre Manu national, heu pardon, notre Président a trouvé en Yves Blein un fidèle soutien. Je ne vais pas énumérer tout l’historique de l’affaire Benalla, il suffit de taper son nom sur Google, pour trouver des tas de liens parlant de cette affaire, qui a secoué la sphère politique au plus haut sommet de l’Etat. 

Mais pourquoi en parler localement, et bien notre député de la 14ème circonscription s’est exprimé sur cette affaire dans sa newsletter du vendredi 27 juillet. Pour Yves Blein, l’action du président ne doit pas être jugé sur cette « erreur ». Tu m’en diras tant, n’est-ce pas, ce n’est pas, à mon avis, une erreur, mais bien une faute grave au niveau de l’Etat, et les français ne l’oublieront pas de sitôt, quelque soit la politique menée par ce gouvernement.

Je garde donc tout mon soutien à Emmanuel Macron car je ne crois pas que l’on puisse juger l’action d’un Président sur une erreur de ce type.

Comme chaque année, le Président de l’Assemblée Nationale organise un pot avant les vacances, où le Président Manu heu Macron, est venu les saluer et leur dire qu’il assumait complètement sa responsabilité dans l’affaire Benalla :

Ce qui s’est passé le 1er mai est grave, sérieux et a été pour moi une déception, une trahison. S’il faut un responsable, c’est moi et moi seul. C’est moi qui ai fait confiance à Alexandre Benalla. C’est moi qui ai confirmé la sanction. Ça n’est pas la république des fusibles. On ne peut pas être chef que par beau temps…

Ah bon, l’Autre, sanctionne Benalla par une mise à pied mais celui-ci continuera de toucher son salaire et d’être présent près du Président. M. Blein a oublié de préciser que M. Macron avait aussi déclaré, « qu’ils viennent me chercher », heu désolé, mais on ne peut pas, il est intouchable et la justice ne peut pas lui demander des comptes hormis le peuple.

Et si on parlait aussi de François de Rugy Président de l’Assemblée Nationale, ou l’on a appris récemment qu’il avait trois officier de sécurité, bon çà c’est normal, mais aussi 3 chauffeurs, heu, il fait les 3X8 ce Président. Son prédécesseur PS Claude Bartolone en avait deux. Pour se défendre François DeRugy, parle de question de sécurité et qu’on lui a interdit de conduire  :

 «On m’attaque là-dessus, alors que ça, c’est une question de sécurité»

la députée LR Valérie Boyer. avait tweeté 

François de Rugy, c’est, selon certains médias : – 450 000 € de frais de bouche – 3 chauffeurs – un vélo elliptique à 768 euros. (Je passerai sur la soirée raclette à 200 euros) Nous comprenons mieux pourquoi nous devons réduire le nombre de parlementaires..

Bref, on retiendra que quoiqu’il arrive, M. Blein, après avoir été fidèle au Président Hollande, soutiendra jusqu’au bout M. Macron.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.