André Gerin, le poisson, l’islamisme, le communautarisme

Décidément, André Gerin, mélange un peu tous les sujets et cette fois-ci c’est en temps que Président du comité de soutien de Michèle Picard, qu’il s’est exprimé dans les colonnes du journal Le Progrès. Comme la plupart des vénissians, il n’a pas été étonné de la candidature de M Blein pour les élections municipales de mars 2020.

M. Gérin doit être bien seul à naviguer comme dans un poisson dans l’eau dans son propre univers car l’ex élu communiste persiste dans son discours, puisqu’il considère toujours que M. Yves Blein serait « chargé de mission 2020 » de M. Collomb en le nommant le « poisson-pilote de Collomb ». Rien de surprenant, car on commence à connaître les fameuses phrases de André Gérin dit « Dédé pour les intimes ».

M Gerin, a peur que Vénissieux, soit le 10ème arrondissement de Lyon, sujet qui n’a jamais été évoqué par M. Collomb ou par M. Kimelfeld, mais l’ex député maire aurait peut-être des dons de voyance au point d’arriver à extraire les pensées des élus de Lyon. 

Il reproche à certains opposants à Michèle Picard, de vouloir prendre la place du maire, qui selon lui, est la seule représentante d’une gauche digne. Heu, faut rappeler à M Gerin, que Mme Picard, n’a pas le monopole d’être la seule à vouloir représenter les vénissians. Il ne se dit pas au plus profond de lui-même que les habitants aimeraient peut-être voir ce qu’il se passe ailleurs, notamment en changeant de camp.

Alors que les habitants de la commune souhaitent plus de sécurité et de tranquillité, le programme de M. Blein propose de doubler le nombre de policiers municipaux, ce qui fait dire à l’élu communiste que la proposition du candidat Blein, a pour but de de lutter contre le Rassemblement National (ex FN). De plus, si l’on suit son raisonnement, si eux (les communistes) sont les seuls à être à la pointe de ses questions, n’est-ce pas aussi une manière pour le PCF de lutter contre le RN. Bref, c’est le chien qui se mord la queue 

Mais comme à son habitude, M Gerin, vient systématiquement parler de l’islamisme, du communautarisme en déclarant « s’il y a une mairie qui est à la pointe sur ces questions-là, le communautarisme, l’islamisme, c’est nous ».

Déjà, j’aimerai savoir si la candidate Picard, est sur la même longueur d’onde que son président de comité de soutien, car à ma connaissance, elle ne s’est jamais exprimée sur l’islamisme et le communautarisme, laissant à son mentor, parler à sa place. De plus quel rapport entre l’islamisme et le communautarise et la police ? 

Décidément M Gerin ne peut pas s’empêcher de parler des musulmans même lors d’une campagne électorale pour des élections municipales et métropolitaines.

L'info c'est le partage !.

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.