Blein aux minguettes : « une ville sans capitaine »

Le candidat Blein était sur le plateau des Minguettes dans le cadre de ses rencontres avec les habitants. Et pour mettre l’ambiance, il a fredonné le début d’une chanson de Georges Brassens, en fait, vu qu’il considère qu’il n’y a plus de capitaine pour gérer la ville, il aurait mieux fait de reprendre la chanson de Eric Moreno, Oh Mon bateau,

« Oh mon bateau
Te es le plus beau des bateaux
Et tu me guides sur les flots » 

Plus sérieusement, un peu plus d’une centaine de personnes étaient venues assister à cette rencontre où plusieurs sujets ont été abordés. Mais l’insécurité était l’un des principaux thèmes, et quoi de plus normal de parler de sécurité, suite à une question d’un habitant qui a mis en avant le problème de l’insécurité routière, qui signale la présence de nombreux scooters roulant à vive allure, sur les routes et parfois les trottoirs.

Pour Yves Blein, la moyenne de policiers municipaux par habitant en France est de 1 pour 1000, ce qui selon lui n’est pas le cas à Vénissieux d’où son projet de doubler le nombre de policiers municipaux et d’augmenter le nombre de caméras de surveillance, en prenant l’exemple la ville de St Priest qui possède 300 caméras alors que Vénissieux n’en compterait que 116 et mettant en parallèle que la ville gérée par M. Gascon (LR) recense 45 000 habitants et Vénissieux 65 000..

Pour le candidat, qui présente une liste l’étiquette LREM, il n’y a pas de pilote dans l’avion, ce qui pour lui semble être le cas à Vénissieux, et critique Mme le Maire qui, lors du meurtre d’un jeune homme à Vénissieux, a tout simplement envoyé un courrier au préfet alors qu’elle aurait dû prendre son téléphone pour l’appeler et lui demander une entrevue en urgence. 

Concernant les nombreuses épaves, la politique de Blein, serait de les enlever systématiquement de l’espace public. Mais en tant que député, il doit être au courant que l’enlèvement des épaves dans parkings des bailleurs, est régie par une règle très précise, et ce sont les bailleurs qui doivent en informer les services de police pour les faire enlever.

Autre point abordé, l’opposition systématique de Mme Picard, face à la Métropole, ce qui selon lui, vaut à la ville de ne pas être entendu par les autorités métropolitaine. 

L’autre thème abordé par le député, le rôle des entreprises, qui selon lui hésite de venir à Vénissieux. M. Blein aurait-il oublié l’installation de l’entreprise Carso et récemment l’enseigne Ikéa sur le Puisoz, sans oublier Leroy Merlin dont les travaux ont pris du retard. Face à ces critiques Mme Picard lui aurait certainement fait savoir qu’une charte de coopération a été signé par plus d’une centaine d’entreprises.  Lui, propose un code des entrepreneurs, qui sera mis en place afin de favoriser l’installation des entreprises, l’aide à la création d’entreprise, et qui permettrait l’emploi des jeunes.

Comme Picard, M. Blein pense que la ville de Vénissieux a du potentiel, là on peut dire qu’ils sont au moins du même avis, le problème c’est que chacun de ses deux candidats pense avoir la solution avec de belles phrases, qui parfois ne restent que de belles paroles, et comme chantait Dalila Parole, Parole ….

Ce qui est sur, c’est que le candidat Blein a mis en avant ses priorités s’il est élu :

  • L’insertion des jeunes
  • Une sécurité retrouvée.
  • L’éducation
  • La qualité de la vie
  • L’aménagement des espaces
  • La verdure

Mme Picard pourrait lui répondre, et toi ,Vénissieux à 4 fleurs, plus haute distinction du concours de villes et villages fleuris qui récompense la recherche permanente de l’amélioration du cadre de vie des habitants, intégrant le fleurissement, le soin apporté au patrimoine arboré, l’aménagement des espaces publics, une gestion différenciée respectueuse de la biodiversité… Et là on se dit, Wouah on a vraiment tout çà à Vénissieux.

L’impôt foncier, faisait partie aussi des questions posées, et selon Blein, la taxe foncière à Vénissieux serait le 3ème taux le plus élevé dans la métropole, 23% à Vénissieux et son programme propose de le faire baisser à 19% en fin de mandat, à Lyon ce taux est de 18.5%. Une promesse qu’il devra tenir s’il est élu.

Une habitante de Vénissieux, regrette la mauvaise image de Vénissieux, et le candidat a semble t-il toujours réponse à tout, avec comme réponse « une image ça se change », en mettant en oeuvre différents moyens, et surtout voir ce qui se fait dans d’autres villes et ceci quelque soit l’étiquette politique de la ville.

Preuve qu’il ne s’arrête pas aux étiquettes, puisqu’il est allé rendre visite à M . Gascon, maire de Saint-Priest, pour lui demander quelles actions il a mis en place pour faire baisser le taux de délinquance. La réponse est simple, augmenter le nombre de policiers municipaux, de caméras, mais aussi en mettant en place des éducateurs. Mr Gascon maire de St Priest a fait baisser le taux de délinquance dans la ville, en mettant en place un nombre suffisant de policiers, de la vidéo et des éducateurs auprès des enfants et jeunes qui ont perdus leurs repères, ou qu’il soit en décrochage scolaire.

A la question d’une habitante qui reste surprise de voir des enfants mineurs, tard le soir, le candidat, a déclaré, que cela ne lui poserait aucun problème pour instaurer un couvre feu aux enfants de moins de 13 ans. Facile à dire, difficile à mettre en oeuvre, puisqu’en 2018, le Conseil d’Etat avait annule l’arrêté couvre-feu pour les mineurs à Béziers, mais n’exclut pas les mesures plus ciblées. Mais cette méthode n’est pas nouvelle car des arrêtés « couvre-feu » se multiplient depuis vingt ans et parfois en dehors des dispositions légales

En tout cas, selon Blein, la ville était mieux gérée il y a 10 ans , on va finir par croire qu’il regrette l’époque d’André Gérin.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L'info c'est le partage !.

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.