Municipales 2020 : des candidats LREM sans étiquette

Il semblerait que plusieurs candidats LREM ont décidé de ne pas mettre en avant l’étiquette de leur parti pour les élections municipales de 2020. C’est le cas de M. Blein, député LREM de la circonscription qui a pris l’initiative de se présenter à ces élections, sans brandir l’étiquette LREM. Pourtant, Soundes Boujday, suppléante du député a été désignée cheffe de file pour les élections. Mais attention, pour ceux qui ne le savent pas, cheffe de file ne veut pas dire tête de liste.

A partir de ce constat, une carte interactive et collaborative a été mise en ligne, et mise à jour régulièrement, qui recense les candidats LREM qui ont décidé de ne pas se présenter sous l’étiquette de leur parti. 

 

A priori, ce phénomène n’est pas nouveau comme l’explique Vanessa Jérome, docteure associée au laboratoire de sciences politiques de Paris-I-Panthéon-Sorbonne, dans un article publié sur le site de Libération

« Cela a toujours existé, même si ce n’est pas massif. On peut imaginer que plus le discrédit augmente envers les structures partisanes, plus la question d’y aller sans étiquette se pose. Par ailleurs, le phénomène est plus important dans les petites communes, notamment rurales, où les distinctions partisanes ne sont pas franchement marquées. Il faut aussi rappeler que dans une petite commune, présenter une liste et rassembler des gens intéressés et a fortiori encartés, ce n’est pas facile. Combinés, ces faits peuvent expliquer des candidatures sans étiquette.» (Libération)

Il semblerait que cette façon de faire des candidats, serait plutôt stratégique, du fait de la baisse de popularité du Président Macron, même si certains candidats se sont lancés dans la campagne électorale sans demander l’investiture.

La particularité de la liste de M. Blein, est, selon lui, une liste de rassemblement avec diverses entités politiques et des membres de la société civile. Les vénissians remarqueront, que parmi les colistiers se trouvent un certains adhérents du PS de la section de Vénissieux, qui ont été désavoués par la Fédération du Rhône du PS qui a préféré se rallier à la liste de Michèle Picard, avec en tête Jeff Ariagno (PS) que peu de vénissians connaissent.

Le candidat Blein, multiplie les rencontres avec les habitants, reste à savoir si cela suffira à convaincre les vénissians de voter pour un changement ou garder la même équipe, à majorité communiste en place depuis plus de 80 ans.

L'info c'est le partage !.

2 Commentaires

  1. En marche vers la déroute ..j’ose espèrer que les électeurs vont se réveiller pour dire tout le bien qu’ils pensent de la politique de Macron

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.