Chauffage urbain : la Métropole aux manettes

Alors là je tombe des nues, Mme Picard écrit au Président du Grand Lyon pour lui proposer d’engager une discussion sur la gouvernance du réseau de chaleur. Depuis le 01 janvier 2017 le Grand Lyon a effectivement hérité de la gouvernance et Mme Picard, maire communiste de Vénissieux, se demande dans quel cadre la Métropole va travailler avec la commune.

Mais ce n’est pas tout, puisque selon l’article du journal local Expressions,

lors de l’incident sur la chaufferie de Vénissieux Energies le 17 janvier la présence du Grand Lyon a été pour le moins discrète.

Ce qui fait dire à M. Benkhelifa (PS) qui a posté un commentaire sur la page FaceBook de Vénissieux PoubelleLaVille

Les communistes toujours aussi ridicules, ils gèrent le chauffage depuis 40 ans et c est de la faute de la métropole Lotfi Ben Khelifa … Expressions les nouvelles de Vénissieux, on peut vous envoyer les courriers que l on envoi à votre camarade Michèle Picard pour que vous publiez ?

 
Je tiens à signaler à Mme Le Maire que lors des incidents de chauffage du 17 janvier 2017 dans le quartier Max Barel où près de 449 logements (des centaines d’habitants) de la résidence Max-Barel, ont été privés de chauffage et d’eau chaude sanitaire pendant la période du grand froid du mois de janvier et ceci pendant plusieurs jours, et bien la première magistrate de la ville a été complètement absente, sans avoir été à la rencontre des habitants. L’adjoint au logement, s’était rendu dans ce quartier pour constater l’avancement des travaux pour trouver et résoudre la panne.
 
Mme le maire, qui se présente aux législatives de 2017, précise que pendant cette période de panne, la municipalité a déployé d’important moyens tout en précisant que :
Cet épisode montre l’importance d’une réelle disponibilité de proximité. Tandis que la taille même de la Métropole peut l’éloigner du lien avec les habitants
Tiens donc, pourtant certains habitants que j’ai croisé, m’ont signalé être étonné de l’absence de Mme Picard ; alors parler de disponibilité de proximité, cela va certainement faire grincer les dents d’un certains nombre de locataires dont la plupart sont des clients de la Sacoviv et qui ont dû subir cette situation.
 
Je ne veux pas défendre la Métropole, certains le feront mieux que moi, mais la gouvernance par le Grand Lyon a débuté que le 1 er janvier 2017, et l’avenir nous dira si la gestion du réseau de chaleur est mieux géré que par le passé. 

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.