Le Conseil citoyen est en place : le PS consteste

La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine de février 2014 a instauré les Conseils citoyens sur les quartiers prioritaires de la Politique de la Ville.  A Vénissieux, un tirage au sort a désigné le 2 mars dernier les 20 membres du collège « habitants » parmi tous les candidats aux élections des délégués de quartiers de décembre 2014 et d’habitants volontaires pour s’impliquer dans ce nouveau dispositif.

Alors que pour la journée vénissianne des métiers et de l’emploi du 24 mars 2016 la ville a créé une page internet dédiée à cette journée, et a lancé une grande campagne d’affichage. On se demande bien pourquoi pour le conseil citoyen, aucune affiche, aucune page internet n’a été créée et ensuite M. Idir Boumertit, adjoint au GPV et à l’insertion déclare : 

Ils n’ont pas été recrutés mais sollicités !

Ok, donc pas moyen pour un citoyen lambda de s’inscrire ou être « sollicité » pour éventuellement être tirer au sort et faire parti de ce « collège habitant » du conseil citoyen. Est-ce cela la démocratie locale ?

Mais de quelles manières ont-ils été « sollicités » ? La réponse de M. Boumertit est tout aussi étonnante

les membres des différents conseils de quartiers ont été invités à une réunion d’information avec l’équipe du Grand Projet de Ville (GPV) et moi-même. Nous avons même proposé aux candidats qui n’avaient pas été élus lors de l’élection des conseils de quartier, en 2014, de participer au tirage au sort. Nous l’avons aussi proposé aux personnes qui s’intéressent activement aux projets de la ville, qui fréquentent la Maison du projet. Cela a porté ce « vivier » de membres potentiels du conseil citoyen à plus de 200 personnes. (Source Expressions – Naissance du Conseil Citoyen)

Le Conseil Citoyen est composé du « collège habitants » et du « Collège Associations et acteurs locaux « . A ce jour les noms des personnes figurant dans le « collège habitant« , n’ont pas été divulguées, par contre en ce qui concerne le « Collège Associations et acteurs locaux » qui réunira 20 représentants du monde économique, des associations et des bailleurs sociaux de la ville, Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux, a déclaré lors de l’installation officielle du Conseil citoyen Grand projet de Ville du 16 mars 2016 en présence du préfet :

Parallèlement, nous avons convié des partenaires, acteurs engagés dans les territoires en politique de la ville, à constituer le collège acteurs locaux.

  • Les 4 associations structurantes de la convention locale du contrat de ville, l’Espace Pandora, l’Institut Bioforce, l’association de gestion des Centres Sociaux des Minguettes, le Centre Associatif Boris Vian.
  • Des associations de locataires.
  • Des bailleurs sociaux, Sacoviv, Alliade Habitat, Grand Lyon Habitat, ICF Méditerranée, et Lyon Métropole Habitat.
  • Des acteurs économiques : la Pharmacie de la Rotonde, des représentants du groupe Casino et du groupe Carso, le responsable de l’entreprise Charco Net.

Dans son intervention du 16 mars 2016, Mme Picard (PCF), nous informe qu’elle est allée à Paris le 7 janvier 2016 pour « défendre le projet de renouvellement urbain du Plateau des Minguettes », et termine son discours par :

Le développement doit être à la fois urbain, économique, et social. L’humain doit être au cœur de nos actions en faveur des quartiers. Ce projet à donc reçu un avis favorable de l’ANRU. Mais il n’a de sens que s’il est partagé par tous, et c’est bien tout l’enjeu du Conseil Citoyen : comprendre, partager, donner son avis, pour s’approprier la ville, la faire avancer, avec les Vénissians.

Conseil Citoyen : comprendre, partager, donner son avis, pour s’approprier la ville, la faire avancer, avec les Vénissians. Tous les vénissians ?

Lire l’intervention de Mme Picard → Installation du conseil 

Certes, la ville de Vénissieux est engagée depuis 1989 dans la mise en place d’outils de démocratie locale à travers les Conseils de Quartier. Malgré la mise en place de ce conseil citoyen, il semblerait que les conseils de quartier ne disparaîtront pas, c’est tout à fait légal, et certaines villes ont un conseil de citoyen et des conseils de quartier. Il faut aussi savoir que dans le budget primitif 2016, la démocratie locale représente 5.6 Millions d’euros soit, 6% du budget des dépenses de fonctionnement.

A l’occasion du conseil municipal du 14 mars 2016, M. Dureau, du groupe des élus socialistes et républicain, a déclaré lors de son intervention : 

Le collège habitant du conseil citoyen doit représenter l’ensemble de la population. Pour ce faire, il est prévu un tirage au sort à partir des nombreux fichiers dont dispose une mairie. Nous avons découvert dans Expressions que vous avez décidé d’une autre méthode… Vous avez demandé, en toute discrétion, à certains membres des conseil de quartier – mais pas tous – de se porter volontaire.

Mais ce qui est quand même troublant, c’est que selon M. Dureau (PS)

Nous avons des témoignages écrits de membres de ces conseils qui n’ont pas reçu l’appel à candidature

Le Groupe des élus socialistes et républicains, a précisé qu’ils contesteront devant M. le Préfet la légalité de la constitution de ce conseil citoyen car selon eux la méthode utilisée ne serait pas conforme au texte de loi 

Et M. Dureau termine son intervention par :

Une fois de plus, vous ne respectez pas loi…

Lire l’intervention de M. Dureau (PS) → EnsemblePourVénissieux

Du côté de Christophe Girard (Divers Droite) sa déclaration est tout aussi surprenante et dénonce le verrouillage mis en place par la municipalité

La ficelle est grosse. Tout le monde connaît le mode de recrutement ciblé de la ville pour les conseils de quartier. Ce conseil citoyen verrouillé par la municipalité est stérilisé avant même de voir le jour.

La municipalité se défend en précisant que :

la méthode utilisée a été validée par la préfecture qui a été associée à toute notre démarche.

La « ficelle » va t-elle se cassée, reste à savoir si le Préfet remettra en doute la mise en place de ce Conseil Citoyen ?

Affaire à suivre !!!

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.