Conseil municipal du 04 février : le budget primitif et l’emploi

Mais que se passe t-il au fan club de notre maire, car la salle était bien clairsemée lors du conseil municipal du 04 février. Vous allez me dire que ce n’est qu’un détail, mais peut-être le signe d’une fin de carrière du parti communiste en place depuis 80 ans. 

Alors quoi de neuf docteur !!! Malheureusement, la ville n’a pas encore pris la décision de mettre l’ordre du jour complet et tous les documents qui vont avec, donc comment faire pour avoir des informations. Resté assis pendant toute la durée du conseil municipal, certainement pas, d’autant plus que le son est médiocre et que parfois on a du mal à comprendre les interventions des différents élus, de plus certains devraient prendre des cours de prononciation, car on a vraiment des difficultés à les comprendre ou alors c’est moi qui suis malentendant !!!

En attendant la parution des articles de la presse locale, on peut déjà souligner lors de la présentation du budget primitif de la ville (112 millions d’euros), Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux, n’a pas parlé des baisses de dotations de l’Etat, cela signifierait-il qu’il n’y pas eu de baisses conséquentes, car selon Lotfi Benkhlifa (PS), les dotations ne baissaient pas :

« vous vous avez reconnu que les dotations de l’État ne baissaient finalement pas… Il faudra d’ailleurs songer à enlever vos nombreuses publicités placardées sur tous les bâtiments municipaux. Il en va de votre crédibilité »

Pourtant le maire a précisé que la ville devait face à des contraintes budgétaires : 

« Face aux contraintes budgétaires, que les derniers gouvernements assènent aux collectivités, nous avons voulu que les efforts soient partagés, de façon solidaire . […] Pour les Vénissians, pour le tissu associatif, pour les collectivités, les politiques d’austérité du tandem Macron-Philippe, sont aussi mortifères qu’injustes »

Difficile de savoir qui dit vrai, étant donné que chacun reste sur ses positions.

Concernant l’emploi, notre maire a encore parlé de la Charte de Coopération, ainsi que des futurs emplois qui devraient être créés pour le nouveau magasin Ikéa sur Parilly. D’ailleurs, elle a annoncé que la ville va organiser une session de recrutement pour les demandeurs d’emploi vénissians : 

« En mars, notre ville organisera une action spécifique de recrutement Ikea, en faveur des demandeurs d’emploi vénissians. » L’emploi est une compétence de l’Etat, mais notre ville entend aussi agir, dans la limite de ses prérogatives

Et quelles sont les limites de ses prérogatives ?

Bien qu’elle ait déclaré que l’emploi est une compétence de l’état, les vénissians, et surtout les demandeurs d’emploi aimeraient bien connaître le budget alloué à l’adjoint à l’Emploi pour gérer sa délégation. Car, ce chiffre, on a vraiment des difficultés à l’avoir. Peut-être que les élus de l’opposition ont à leur connaissance le montant ?

Il y a aura bien évidemment d’autres articles de conseil municipal où il a été aussi question des subventions allouées aux associations. 

 

 

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.