Conseil municipal : les interventions

Conseil-municipalA l’occasion de ce dernier conseil municipal avant les vacances, l’opposition a fait son job en intervenant sur plusieurs sujets. N’ayant pas accès à la « tribune presse », les représentants de l’opposition m’ont fait parvenir par mail leurs interventions. M. Braiki a commencé à nous parler du Budget, bon entre temps j’ai joué au Scrabble car j’ai eu quelques difficultés à comprendre ses belles paroles, en attendant d’arriver au rapport n°12. Et puis j’en avais un peu marre d’entendre le long discours de M. Millet adjoint à la ville, sur la finance mondiale, la dette grecque, les banquiers, les riches, etc etc, certes des sujets importants mais qui n’ont aucun rapport avec le conseil municipal. Ouf enfin voilà le rapport n° 12 !!!

Je ne vais pas aborder les 35 rapports qui ont été présentés à ce conseil du 22 juin, mais je vais commencer par le rapport n° 12 présenté par Mme Peytavin, adjointe à la ville, qui concerne la « Régie autonome personnalisée du journal « Expressions ». Adoption des nouveaux statuts. Représentants de la société civile au Conseil d’administration. Directeur ». A la fin des interventions du PS, du groupe Divers Droite, et du FN, un conseiller municipal a défendu l’équipe du journal « Expression » en vantant le travail effectué par les journalistes, Mme Picard a pris la parole, pourquoi elle, on se le demande, Mme Peytavin en tant qu’adjointe à la communication, qui avait présenté le rapport aurait du répondre à l’opposition. Mme Picard nous a donné une précision concernant le prix unitaire du journal mais moi ce qui m’intéresse, c’est la masse salariale puisque plus de 600 000 euros de subventions d’argent public permet à ce journal d’exister.

Donc M. Dureau conseiller municipal PS a décidé de poser quelques questions à la première magistrate concernant les nouveaux statuts, il a « souhaité comparer ces nouveau statuts avec les anciens« . Il a pointé le fait que c’est une RAP (Régie Autonome Personalisé) et il a pointé quelques incohérences

  • C’est en effet le conseil municipal qui décide de créer la régie
  • La majorité des membre du CA de la régie sont des élus de la majorité municipale
  • C’est le conseil municipal qui décide de la subvention
  • C’est le conseil municipal qui nomme le directeur
  • C’est enfin le conseil municipal qui désigne les membres issus de la société civile au CA tout en précisant « quelles ont été les procédures de désignation des membres de la société civile? »

Mais le plus étonnant c’est que l’on a appris que parmi les 5 personnalités civiles qui composent le CA, on retrouve « un directeur de la communication de la ville et que les quatre autres membres, trois ont fait parti du comité de soutien de Michèle Picard » Pour le parti socialiste « le Conseil d’Administration du journal Expression reste sous tutelle municipale et le “journal” Expressions reste un service municipal » sans mettre en doute les compétences des journalistes. M. Dureau (PS) va plus loin puisque il précise que « Sur les 100 derniers articles parus sur le site d’expression, on compte… 6 commentaires ». Ah ouais, c’est pas bézef (beaucoup) ils sont passés ou les autres commentaires ? Bref, on voit là, une fois de plus que ce journal Expressions, fait parler de lui, mais pas forcément comme les responsables le voudraient.
A lire l’intégralité de l’intervention de M. Dureau → Conseil Municipal du 22 juin 2015_Intervention M. Dureau

Pour M. Girard (Divers droite) il a dénoncé « le fait que le journal Expressions dans sa version papier mais également web ne consacre pas d’espace à l’expression de l’opposition » tout en précisant qu’avec plus de 600 000 euros de subventions, le journal « représente approximativement plus de 85% de ses recettes. Avec 85% de financement par la mairie comment alors parler d’indépendance rédactionnelle ? » Lui aussi se pose la question sur la déontologie et de l’indépendance de Expressions puisque « le Conseil d’administration et le directeur sont désignés par le conseil municipal sur proposition du maire » et qu’il « est mis fin à leurs fonctions dans la même forme« .

Effectivement comment un journal peut être totalement indépendant si le directeur et le conseil d’administration sont nommés par le conseil municipal d’autant plus que parmi les 11 personnes qui font partie du CA, on dénombre 6 élus de la majorité, 5 personnalités civiles dont un directeur de la communication de la ville. Je vous invite à relire l’article « Expressions” à Vénissieux : le faux nez de Michèle Picard ? » paru sur le site de LyonCapitale

Autre intervention de Mme Anne-Cécile Groléas (PS) sur le « Rapport sur la qualité service public élimination des déchets » qui constate « Notre ville est sale. Les espaces publics sont mal entretenus, les dépôts d’ordures se multiplient, les tags ne sont plus effacés… » D’ailleurs elle a précisé qu’elle n’est pas la seule à le constater puisqu’une page FaceBook vient de s’ouvrir et qui « s’intitule malicieusement “Vénissieux poubelle la ville”. Mme Groléas propose au service de la ville que « que les responsables de la page “Poubelle la ville” pourraient vous aider dans cette grande entreprise de propreté. » afin de « repérer tous les dysfonctionnements en matière de propreté et les signaler au Grand Lyon ? » Et toc !!!
A lire l’intégralité de l’intervention de Mme Groléas (PS) → Conseil Municipal du 22 juin 2015_Intervention Mme Groléas (PS)

D’autres intervenants ont aussi pris la parole comme M. Djaidja Nasser (Divers droite), qui s’est réjoui de la construction du nouveau groupe scolaire en revenant sur le nom donné à ce nouveau établissement. Effectivement, le nom choisi par la majorité ou par le maire (on ne sait pas trop qui ?) a été Flora Tristan. Mais Nasser Djaidja précise « Nous n’avons aucun problème avec le nom de madame Flora TRISTAN que vous avez retenu pour cette école, mais il y a déjà de nombreux établissements qui portent son nom, mais aucun à celui de Monsieur Yassine ZOBIRI qui mérite largement la reconnaissance des Vénissians sachant que le ministre l’a cité à l’ordre de la nation. En donnant le non Yassine ZOBIRI à  cette école nous aurions montré au Vénissians, que nous transformons les beaux discours donnés lors de la marche du 12  novembre 2014 en acte concret.« 

Lire les interventions des différents intervenants 
→ Conseil du 22 juin 2015 – Règlement intérieur du conseil municipal_Lotfi Benkhalifa (PS)
→ Conseil municipal du 22 06 2015 Intervention-Girard -Gpe-RPV-v01 WEB

Bon, sincèrement je n’ai pas pu rester jusqu’à la fin de ce conseil et je n’ai pas pu écouter l’intervention de M. Benmabrouk sur la « Charte de Coopération Ville-Entreprises », en espérant que la vidéo du conseil municipal du 22 juin 2015 sera mis rapidement en ligne par le service concerné.

N’ayant pas évidemment accès à tous les documents car je n’ai pas comme « Expressions » une carte de presse, je n’ai pu publier que les interventions des groupes PS et Divers droite que j’ai reçu par mail. Peut-être que le PCF et le groupe FN me les feront parvenir la prochaine fois à moins que Mme le Maire ne m’autorise à accéder à cette fameuse « table de la presse« 

 

L'info c'est le partage !.

10 Commentaires

  1. Au niveau impôts il va falloir s’attendre l’année prochaine a un bon coup de bambou derrière les oreilles ( la dette augmente qui va payer ,chercher l’erreur )
  2. Bonjour à tous,
    pirlouis692 : tous les moyen sont bon pour faire peur…
    quant à la dettes, il ne faut pas oublier que si la population augmente, les dépense aussi…. c’est encore un gros coups d’enfumage !
  3. Merci au groupe d’opposition ‘Ensemble pour Vénissieux », qui ose poser les bonnes questions.
    Aussi malgré que je soutienne la Grèce, je ne vois pas le rapport avec la dette de notre commune !! ( voir les propos incohérent de Mr millet ).
    Le nombre d’habitant de notre commune étant toujours en augmentation notre dette par Habitant devrais baisser, c’est une simple règle.
    Aujourd’hui, notre majorité municipale n’arrive pas à gérer notre belle commune, car leur priorité est encore et toujours, de financer des moyens de propagandes.
  4. Bonnes interventions de Anne Cécile et Pascal
    Martine Sauvignet (MRC) adjointe était déjà intervenue en demandant de retirer le pluriel puisque le journal n’est qu’une communication de plus pour la majorité PCF. (Intervention mandat 2001/2007)
  5. la libre expression sur vénissieux infos dérange la municipalité, alors qu’ils financent à 85% le journal « expressions » soit disant indépendant…mon oeil!!
  6. expressions coûte quand même 20 euros an par habitant, si j’ai bien compris le prix au journal, la qualité des journalistes et blablabla…
    ça reste un journal inféodé à la municipalité et à l’équipe en place….c’est comme la presse Hersant ou Bouygues dénoncée par les mêmes!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.