Convention qualité propreté

Récemment Thierry Philip vice-président de la Métropole de Lyon en charge de l’environnement, la Santé et le Bien-être est selon l’article du Progrès de cette semaine, passé signer avec le maire Claude Cohen (Les Républicains) la convention Qualité-Propreté. Donc Mions est la 25ème commune à la signer. Mais à quoi servira exactement cette convention, ou est-ce encore qu’une signature en bas d’une feuille. La commune de Mions a retenu trois thèmes :

  • Adapter, suivre et maintenir le nombre de corbeilles de propreté nécessaires sur la commune
  • Coordination du plan désherbage
  • Nettoiement des pieds d’arbres.

Donc tout ceci, sera à la charge de la Métropole, tandis que la commune de Mions, va mener des actions de sensibilisation sur les thèmes

  • Du civisme
  • De l’usage des corbeilles pour éteindre sa corbeille
  • Le ramassage des déjections…

Le but de cette convention étant l’amélioration de la propreté des lieux publics de la ville de Mions.

Et à Vénissieux ? Cà y est je vous vois venir, vous me dîtes qu’on est les derniers à ne pas l’avoir fait. Que nenni, la Signature de la convention qualité propreté a eu lieu en mai 2012, eh oui déjà trois ans, que le temps passe vite. Selon l’intervention de Michèle PICARD, maire communiste,  à l’occasion de la signature de la convention qualité propreté entre la ville de Vénissieux et le Grand Lyon, le jeudi 24 mai 2012. publié sur son site internet, 5 axes de travail ont été identifiés : 

  • La lutte contre les lieux de dépôts sauvages récurrents.
  • Les marchés forains plus propres, en améliorant le nettoyage, mais aussi en travaillant à la source, notamment sur les envols de sacs et films en plastique.
  • La lutte contre les déjections canines
  • Le renforcement du nettoiement de certains espaces privés du Grand Lyon…
  • La définition d’un responsable unique, pour le nettoiement d’espaces faisant intervenir différents gestionnaires (bailleurs, ville, Grand Lyon), la mutualisation, permettra de mieux organiser le nettoyage, et une meilleure perception de la propreté.

La délibération n° 2012/9 du Conseil Municipal en date du 14 mai 2012 est plus précise concernant les axes identifiés : 

  • La résorption des dépôts sauvages (6 points sensibles)
  • L’amélioration de la propreté des marchés forains
  • La lutte contre les déjections canines
  • Le renforcement du nettoiement de certains espaces communautaires à défini
  • Une réflexion sur l’échange de territoires lors des nettoiements (trop d’intervenants différents sur certains secteurs, exemple : Darnaise, Monmousseau, Armstrong).

A la fin de son article elle précise 

C’est pourquoi, Vénissieux, ville dynamique, s’est engagée pour une gestion durable des déchets. Avec le concours de tous, nous préserverons notre environnement et notre cadre de vie. Nous préserverons également notre ville, et notre attachement à y vivre au quotidien.

Donc après tout cela, notre ville est censée être propre, mais ce n’est pas l’avis de l’administrateur de la page FaceBook « Venissieuxpoubellelaville » qui publie chaque jour les photos des encombrants, de débris de bouteilles d’alccol du parc Louis Dupic…etc, et parfois de certaines incohérences et lorsqu’il va prendre connaissance de cette phrase « Vénissieux, ville dynamique s’est engagée pour une gestion durable des déchets » , je pense que cela va le faire hurler.

De plus il a même posté l’article du Progrès sur la convention signé entre la ville de Mions et la Métropole.
Venissieux Poubellelavi_ - Convention propreteMions

Retrouvez en images les initiatives de la Semaine de la Propreté 21 au 25 mai 2012 sur le site Internet de la ville de Vénissieux

Bon à priori, y a encore du boulot !!!! ou alors faut revoir les axes identifiés ?

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.