De la discrimination à la Charte de Coopération

Et bien on peut dire que certains ont le don de faire les équilibristes avec les mots. Dans son dossier consacré à la discrimination à l’embauche, le journal Expressions, a bien évidemment interviewé M. Djilannie BenMabrouk (Société Civile), adjoint à l’économie et à ce titre chargé de l’emploi dans la majorité communiste de Vénissieux.

La discrimination n’est pas forcément ethnique comme on pourrait le croire en lisant l’article, il est aussi recoupé en quatre grandes dimensions : égalité professionnelle (genre), âge, mais aussi l’handicap .

Publié en mars 2017, le 10e baromètre de la perception des discriminations dans l’emploi réalisé par le Défenseur des droits et l’Organisation internationale du travail en atteste : 34% de la population active rapporte des discriminations. L’emploi demeure le premier domaine de discrimination. (Le Parisien)

Lors d’un recrutement, les recruteurs doivent prendre conscience que article 225-1 du Code pénal liste une série de 18 critères ne devant pas influencer leurs décisions relatives à la vie professionnelle : A savoir : l’origine, le sexe, les mœurs, l’orientation sexuelle, l’âge, la situation de famille, les caractéristiques génétiques, l’appartenance à une ethnie, l’appartenance à une nation, l’appartenance à une race, les opinions politiques, les activités syndicales ou mutualistes, les convictions religieuses, l’apparence physique, le patronyme, l’état de santé, le handicap, l’état de grossesse.

Notre adjoint à l’économie, bien entendu condamne les discriminations et on ne peut être que d’accord avec ses propos et demande « aux jeunes de ne pas se décourager à pousser les portes », et nous informe que la ville va réfléchir à des simulations d’entretien avec les entreprises de la Charte de Coopération.

Une bien belle enjambée qui permet de parler et nous vendre cette charte de Coopération. Mais au delà de cette charte de coopération, l’adjoint à l’économie, peut-il nous dire concrètement ce qui a été fait depuis son accession à ce poste, et quel son budget exact pour financer des actions en faveur de l’emploi, mais aussi du commerce puisqu’il en a la charge.

Il faut savoir que les derniers chiffres du nombre de demandeurs d’emploi sur Vénissieux, ne va pas à la baisse, puisqu’on atteint le triste chiffres de 9300 personnes à la recherche d’un emploi.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.