Demande de remise en liberté conditionnelle de l’agresseur de Marin.

Ce lundi 25 mai le tribunal de Lyon a examiné la demande de libération conditionnelle de l’agresseur de Marin. Condamné à 7 ans de prison en 2018, l’auteur de l’agression sauvage de Marin, pourrait être libéré cette année. 

Après avoir pris connaissance de cette demande, la mère de Marin avait déclaré :

« J’essaye de ne pas être pleine de colère, mais il y a une certaine incompréhension. Je sais bien que les détenus vont rarement au bout de leur peine, mais là, à peine à la moitié, c’est trop tôt pour nous… »

Selon le site LyonMag, c’est le parquet qui avait fait appel alors que cette demande de remise en liberté avait été acceptée fin avril par le juge d’application des peines. Un « cataclysme » pour la famille de Marin, violemment agressé à la Part-Dieu en 2016, et gardant de graves séquelles depuis les faits.

La cour d’appel de Lyon doit désormais rendre sa décision le 17 juin prochain.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.