Dimanche 23 février : la valse des candidats

Place Léon Sublet - Aujourd'hui

Un dimanche ensoleillé, un temps agréable avec des températures douces, que du bonheur pour en profiter et faire un peu de sport, mais ce dimanche 23 février, les politiques ont préféré pratiquer un autre genre de sport, qui ressemble à s’y méprendre à une course aux voix.

Michèle Picard, maire communiste, que l’on a souvent croisé, pendant ses six dernières années arpenter les rues du marché était fidèle au poste, au centre de la place, non je déconne, elle était présente, ainsi que ses colistiers, pour nous dire que leur programme est le meilleur, que les 150 engagements seront tenus, et on aurait même pu fredonner la-la-la-la Da-da-da La-la-la-la, la-la!

Idem pour les autres têtes de listes, programme en main, à nous vendre leurs belles idées, et propositions, avec en tête le député Yves Blein, qui comme à son habitude était présent depuis 2017 à arpenter lui aussi les ruelles du marché, non je déconne aussi, mais aujourd’hui il se sent actuellement très vénissian, pour prêcher la bonne parole et pourquoi récupérer par ci et là quelques électeurs déçus ou indécis. 

Pratiquement toutes les listes et colistiers(es) étaient présents(es) pour nous vendre le programme de chacun de leur tête de liste. A les voir, on aurait même pu les mettre ensemble, pour nous faire soit la danse des canards, ou soit une valse à mille temps comme le chantait si bien Jacques Brel, et on aurait même pu fredonner le dernier refrain de cette magnifique chanson : 

« Une valse à mille temps
Une valse à mille temps offre seule aux amants trois cent trente-trois fois le temps
De bâtir un roman, la-la-la-la
Da-da-da
La-la-la-la, la-la! »

Bref, que du beau monde. Et on à même eu droit au programme de la liste de gauche Métropole (Michèle Picard, tête de liste à la Métropole) distribué par des personnes que je n’avais jamais vu auparavant à Vénissieux. Autant dire que la population communiste a rapidement augmenté au mètre carré. 

Les habitants se sont bien aperçus que les élections approchent, et les candidats savent bien qu’il faut mettre le paquet au premier tour afin de récolter le maximum de voix, surtout pour les opposants à cette gestion communiste qui dure depuis plus de 80 ans, et que certains voudraient bien y mettre fin.

Encore faut-il convaincre les électeurs qu’ils feront le bon choix. 

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.