Dotation politique de la ville

Tout au long de l’année 2016 le maire de Vénissieux n’a pas cessé de crier haut et fort la baisse de la dotation publique de la ville (DPV), mais voilà que l’on apprend via son intervention au conseil municipal du 15 mai 2017, qu’en fait la Dotation Politique de la Ville (ex DDU) a augmenté pour 2017 : 

Cette année, je note que la DPV 2017 est supérieure à celle accordée en 2016, à hauteur d’1,390 millions d’euros, contre un peu moins d’1,2 millions il y a un an. A l’heure de l’austérité et de l’étranglement des finances locales, personne ne s’en plaindra.

C’est sur que l’on ne va se plaindre, mais surtout vous, Mme le maire, puisque cette fois-ci vous ne pourrez plus trouver comme prétexte la baisse de la DPV. Mais les vénissians qui n’assistent pas souvent aux conseils municipaux doivent être informé comment a été utilisé cet argent de l’Etat.

  • La reconstruction de la cuisine centrale a reçu de l’Etat, une dotation d’1,2 millions d’euros.
  • Bizarre : 1,1 million.
  • L’école Flora Tristan : 1,1 million.
  • L’extension du groupe scolaire Joliot-Curie : plus d’un million.Des travaux de réhabilitation de halte-garderie, d’écoles, ont eux aussi retenu l’attention de l’Etat

Et comme vous le dîtes si bien « Voilà pour le proche passé », et pour l’avenir où ira cette DPV 

Le réaménagement de la maison des services publics de Vénissy, et la réhabilitation du groupe scolaire Charréard, constituent les deux principales opérations, que la dotation politique de la ville et l’Etat vient abonder et renforcer.

Mais le groupe d’opposition PS, n’est pas sur la même longueur d’ondes puisque M. Dureau (PS) est intervenu en donnant quelques précisions :

En 2015, vous avez dépensé 1.2 millions d’euros dans votre superbe cuisine centrale qui ne sert des repas qu’à une extrême minorité des enfants des quartiers QPV et cette année vous “retapez” les bâtiments communaux, alors que paradoxalement vous ne cessez de dénoncer, à tort, la baisse des dotations de l’Etat. Apparement la contradiction ne vous gêne pas.

Et il a tenu aussi à vous rappeler, au cas ou vous auriez un p’tit trou de mémoire, les principes qui doivent être respectés pour l’obtention de cette aide de l’Etat :

  • Promouvoir le territoire et la participation des habitants
  • Définir les moyens permettant l’égalité des chances à l’emploi
  • Permettre à chacun de se reconnaître dans le projet commun social et citoyen
  • Participer à l’amélioration de la qualité de vie
  • Mettre en oeuvre des projets innovant
  • Inscrire une priorité à la jeunesse
  • Inscrire des plans d’action de territoire

Alors cette enveloppe est-elle bien utilisée par la ville, c’est la question que se pose le groupe des élus socialistes et républicains.

Lors de son intervention M. Dureau a tenu aussi à vous faire rappeler l’épisode de la nomination des personnes au Conseil Citoyen qui précisons le a été validé par la Préfecture. 

La réussite des projets implique l’association des habitants à toutes les étapes de la démarche. Ils contribuent à la définition, la mise en œuvre et l’évaluation des projets de renouvellement urbain dans le cadre du conseil citoyen. Nous nous sommes élevés contre le simulacre de démocratie participative que vous avez bafoué en piochant dans votre comité de soutien pour constituer ce conseil citoyen.

 Il me semble que le PS local a fait un recours au tribunal administratif, alors soyons patients, et nous verrons ce que décidera la justice.

 

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.