Ecole de la confiance : colère de mamans

Le projet de loi sur l’école de la confiance sera débattu à l’Assemblée Nationale le lundi 11 février 2019, et curieusement, les médias en on très peu parlé. L’un des axes est l’instruction obligatoire dès l’âge de trois ans, car la loi va obliger les communes à financer les maternelles privées sous contrat. Mais il semblerait que cette loi, rencontre des détracteurs dont les syndicats des enseignants et un certain nombre de parents commencent à mettre en avant le sujet avant que la loi ne soit votée. Vous pouvez lire le projet de loi à cette adresse → L’école de la confiance

Va t-on vers une privatisation de l’école, c’est ce que pensent certains, mais pas du côté du gouvernement qui n’en doutons pas, pense que cette loi sera bénéfique pour l’avenir de nos enfants. Moi, personnellement j’émets des doutes quand il s’agit des lois qui sont discutés à l’Assemblée Nationale. Plus sérieusement, chaque ministre qui passe, apporte dans ses bagages sa petite réforme, qui dans le passé, certaines ont même été désavouées par le corps enseignants et les parents d’élève. 

Des pages FaceBook, ont aussi été créées, dont Profs En colère, et les Stylos rouges.

Lire l’article paru sur le site Le Journal Du Dimanche → les 6 raisons de la colère des syndicats

Bien évidemment, il faut être vigilant sur ce qui se poste sur les réseaux sociaux, mais il faut être tout aussi attentif pour ce qui concerne les projets de loi, qui sont toujours très technique, et parfois très difficile à déchiffrer.

ÉCOLE DE LA CONFIANCE ET  ÉCOLE DU SOCLE, par A.R

Parents, enseignants, enfants en avez vous déjà entendu parlé ?

Il s’agit de la réforme que notre ministre de l’éducation actuel Jean Michel Blanquer a proposé en conseil des ministres le 5 décembre 2018 et qui va être soumise ce lundi 11 février 2019 à l’Assemblée Nationale. En entendant ces deux intitulés  » école du socle » et « école de la confiance » , on a l’impression que nos enfants vont devenir de vrais magiciens et qu’ils vont aller étudier à Poudlard avec Harry Potter et sa bande de copains.

En fait, il s’agit plutôt d’ouvrir un marché de l’éducation rentable par le biais des établissements publics d’enseignement et ceci pour 2019 à 2021.

L’école vit-elle ces dernières années d’existence puisqu’il s’agirait entres autres de mettre en place une école à 3 vitesses :

  • normale sans grand moyen avec inclusion d’enfants après fermeture des Ime : institut médico éducatif, 
  • école du socle de 6 à 16 ans  pour faire des bons ouvriers locaux.
  • établissements privés d’enseignement à visée internationale pour les plus aisés.
  • etc, etc

Liberté dans la formation, Égalité dans les territoires, Fraternité entre les communes… Tout ceci se détricote mais le coup de grâce est pour bientôt !!!!!

Parents, enfants, enseignants mais aussi tous les citoyens protégeons le service public et protégeons l’école publique qui nous a appris à lire, à écrire, à compter mais aussi à penser !!! Renseignez vous sur cette réforme et soyons solidaires, parlons en autour de nous, sollicitons nos maires, nos députés, mais aussi l’inspection académique…. Il s’agit de ‘avenir de nos enfants, il s’agit de l’avenir de la nation.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.