Elections des 106 délégués de quartier

Ab ben chat alors, l’élection des délégués de quartier a semble t-il été un succès si l’on compare le taux de participation par rapport à l’année 2014.

Alors que les venissians boudent les élections locales qui a mon avis sont bien plus importantes que cette élection de délégués de quartier, les habitants de la commune ont décidé de se déplacer pour élire les 106 délégués de quartier, dont le mandat dure trois ans. 

Ah ben chat alors, vous pouvez être fier de vous. Une élection qui n’apporte pas grand chose, et vous vous déplacez pour y déposer un bulletin et élire des délégués dont la moyenne d’âge est de 55 ans, ben bonjour le rajeunissement.

Ah ben chat alors, Michèle Picard maire communiste de Vénissieux, semble être satisfaite de ces élections, puisque 2 008 vénissians se sont déplacés pour mettre un bulletin dans l’urne alors qu’en 2012 ils n’étaient que 1 024 habitants à avoir fait le déplacement. Bien sur on reste encore loin des 3 000 votants de l’année 2002.

Donc, 106 délégués vont siéger dans les 13 conseils de quartier, dont le président est nommé par la municipalité. Le rôle de ces délégués, est de nous représenter mais aussi de faire remonter les problèmes quotidiens de nos quartiers. En 2014, Abdelhak Fadly (PCF) avait écrit :

Bien sûr, les conseils de quartier ne résoudront pas tous les problèmes et ceux qui s’y sont engagés savent qu’ils ont et auront toujours des dossiers ouverts parfois depuis des années qu’il semble impossible à faire bouger. (Source)

C’est sur que les problèmes ne sont pas toujours résolus, puisque les doléances lors des assemblées générales de 2017, étaient souvent orientées, sur les thèmes de la sécurité, le stationnement, l’incivilité, la propreté, etc … et que ces problèmes semblent persister.

Mais pour 2018, la municipalité a décidé de faire du neuf puisque un blog spécifique sera mis en ligne qui selon l’article du Progrès permettra l’échange entre les conseils de quartier. Ah bon, et pourquoi ne pas mettre en ligne un blog qui permettrait aux habitants de noter leurs doléances, car on sait que les réunions de quartiers sont très peu fréquentés. 

Bref, une démocratie locale qui a quand même un coût car pour 2017 cela représente 5,6 millions d’euros soit 6% du budget de la ville pour 2017.

Bien sur, lorsque les noms des délégués seront publiés, il serait intéressant de savoir qui a été élu puisque rappelons le, le journal Le Progrès avait posé une question à une adjointe de quartier en signalant qu’il y avait «une surreprésentation des sympathisants de la municipalité voire du réseau familial des élus», donc à vérifier si c’est le cas de ces nouveaux délégués.

 

L'info c'est le partage !.

1 Commentaire

  1. Pour répondre à la question d’une « surreprésentation des sympathisants de la municipalité voire du réseau familial des élus », vous pourriez interroger l’un des délégués du conseil de quartier Charles Perrault, non ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.