Expressions VS Le Progrès

Dernièrement Le Progrès a mis en évidence l’absence des femmes aux postes à responsabilité dans l’agglomération. Et bien évidemment cela n’a pas plus à notre première magistrate Mme Picard, qui de ce pas en a rapidement informé Expressions qui a publié un article sur son blog datant du 06 mai 2014

Elle s’est fâchée Mme Le Maire qui a rapidement réagi en publiant un communiqué. Je note au passage que le service de presse du maire ne m’a pas adressé de communiqué, et que je suis obligé de visiter le site de Expressions et le blog de Michèle Picard pour avoir l’info. Il faudrait que le service de presse prenne en compte ce blog, et à ce titre me faire parvenir toutes les informations, d’ailleurs je vais de ce pas les informer.

Ceci dit voici le communiqué :

Dans l’article, du samedi 3 mai intitulé « Ni finances, ni urbanisme, ni sécurité, ni sports pour les adjointes aux maires » le journaliste évoque un rapide coup d’œil dans les principales villes du département. Ce coup d’œil a dû être très rapide, car s’il s’était penché sérieusement sur la répartition des délégations aux adjoints de notre commune, il aurait constaté qu’à Vénissieux, les délégations à la sécurité, à l’urbanisme et aux sports étaient confiées à des femmes (*).

Il est également utile de rappeler que l’adjointe aux sports est une femme depuis 2008, et elle a été reconduite dans ses fonctions. Concernant la délégation aux finances, elle a été confiée à un homme, après avoir été tenue pendant les deux derniers mandats par des femmes.

Il ne vous aura également pas échappé que la 3ème ville du Rhône, 7ème ville de Rhône-Alpes en nombre d’habitants est dirigée par une femme. Une femme maire d’une ville de plus de 62 000 habitants est assez rare pour être souligné. Pour ce mandat, j’assume directement la responsabilité en matière de sécurité.

A Vénissieux, nous avons toujours agi contre les schémas stéréotypés, y compris dans les fonctions électives. Déjà en octobre 1944, alors que les femmes venaient tout juste de devenir électrices et éligibles, Marguerite Carlet, issue du Comité de Libération, fut nommée adjointe au Maire déléguée aux finances, à l’hygiène et la santé publique, à la reconstruction, au logement, au scolaire, aux travaux, responsabilités qu’elle assumera pendant 26 ans.

Dans notre ville, le combat pour les droits des femmes est une réalité. Depuis des années, nous avons une élue qui s’occupe de ces questions. Pour ce mandat, cette délégation a été confiée à la 1ère adjointe.

Michèle PICARD

Maire de Vénissieux

Blog Michèle Picard → ICI

L'info c'est le partage !.

2 Commentaires

  1. Bonsoir. Une grande admiration pour Marguerite Carlet ,Une femme admirable ,elle a été un modèle pour moi . Son engagement de resistante pendant la Seconde guerre mondiale . Ensuite investissement dans la lutte pour l’égalité des femmes . Elle fait partie des figures qui ont construit notre ville . Merci Mme Carlet .
  2. Il est vrai qu’il aurait été bien avisé que le journal du Progrès mette en face de ce constat les villes qui n’obéissent pas à ce schéma. Il est dommage de constater encore une fois que le Progrès ne parle que de Vénissieux pour évoquer les faits divers comme les agressions et les voitures brûlées. Les habitants de Vénissieux ne peuvent être résumés à cela. Malheureusement le Progrès participe à la promotion d’une image forcément négative de notre ville. C’est navrant.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.