Expulsions : les arrêtés municipaux

Michelle Picard devant le Tribunal administratifLes arrêtes municipaux, ils en existent de toutes sortes et dans tous les domaines. Mais intéressons nous au dernier que Mme Le Maire a signé. Vous devinez lequel ?

En fait, ce n’est pas un mais trois arrêtés municipaux, et elle avait bien dit que Notre majorité va mettre les bouchées doubles”, en fait il n’y a pas de travail en plus, puisque Mme Le Maire dépose toujours trois arrêtes municipaux

LyonMag vient d’annoncer à 15h18, avant Expressions (incroyable n’est-ce pas), que la maire de Vénissieux a pris trois arrêtés municipaux visant à interdire les expulsions locatives, les coupures d’énergies et les saisies mobilières sur la commune. Et c’est parti pour une bataille juridique avec le Préfet. 

Décidément, entre le recours de M. Girard, et maintenant les arrêtes municipaux, on peut dire que les services juridiques n’ont pas chômés et ne se sont pas prêts de pointer au chômage : lol

Plus sérieusement, cela fait des années que des procédures juridiques sont engagées par la ville de Vénissieux, et qu’elles ont été les résultats. Aucun

Certes on peut penser que la démarche de Mme Le Maire va dans le bon sens, et que c’est tout à son honneur de défendre les familles qui sont au désarroi et qui risque d’être expulsées à tout moment par les forces de l’ordre, mais j’aimerais bien que l’on me dise, ce que font les bailleurs, les services de la ville, le CCAS, pour éviter l’expulsion des familles. Une fois, que l’on a toutes ces données on peut éventuellement dire que la démarche de Mme Le Maire est légitime ou pas. 

Je vous conseille d’aller visionner l’intervention de Mme Le Maire sur le site http://www.vive-fr.net/

Donnez votre avis sur ce sujet .

L'info c'est le partage !.

13 Commentaires

  1. Quand je la vois avec son écharpe ca me rend tout chose
    Allez michelle viens on va zoum zoum zem dans ma benz benz benz
  2. Pff encore du vent , même procédé qu’en 2006 , j’attends toujours un rdv avec M Gerin en urgence ( promis par lui même ) qui avait fait le même style d’arrêté et qui ne m’a pas empêchè de voir débarquer les CRS au mois d’aout et d’être expulsé ( toute factures payées …. )
  3. Pourquoi le parti communiste de M. Gerin…euh pardon celui de M.Millet ou serait-celui de Mme Peytavin, bref ce triumvirat au service d’une féodalité qui tait son nom, ne travaille-t-il pas avec les « petits » artisans du coin pourtant censés représenter la première entreprise de France selon la chambre des métiers et dont les prestations seraient facturées largement en deçà des prix du marché et qui feraient pour le coup, les affaires de la ville qui nous rabâche à tout bout d’éditos, qu’elle n’a pas suffisamment d’argent, bla bla bla ? Encore une incohérence communiste semblerait !

    La réponse est somme toute assez simple quand elle frappe d’évidence: donner un marché contre un « retour espéré » …………., à un petit artisan du coin, aura vite fait le tour et serait aussitôt « balancé » sur la place public quand le scandale sonnerait le glas des combines et autres magouilles qui pourrissent nos institutions. En revanche, c’est différent pour les grosses boutiques car c’est moins visible déjà au regard des coûts exorbitants et des marges insolentes qui sont appliquées par celles-ci. De plus le marché n’est pas attribué au fait d’un seul homme(comme l’artisan) mais à une société complexe dont les ramifications sont parfois difficilement atteignables dont invérifiables. Moralité : mieux vaut « donner » beaucoup à un gros en espérant percevoir une contrepartie toute aussi importante (si tant est qu’il y en ait une car la probité existe encore) que de confier peu à un petit du coin, en préférant que ce dernier soit confiné dans la peau de « l’islamo-mafieux »(qui plait tant à dédé) qui tient les tours pour ne pas qu’elles s’effondrent (sic) et garder ainsi sinon le contrôle, les clefs de la ville

    Lotfi comme à son habitude soulève un problème épineux, celui du transfert des biens publics vers des destinations toujours aussi mystérieuses (sic). A qui profite le crime?

  4. En matière de démagogie et d’enfumage, je décerne le prix à madame Picard et son équipe…même lorsque nous étions dans la majorité nous n’avons jamais accepté ce gros, cette énorme mensonge, un arrêté anti expulsion ! Apparemment, le pc a trouvé de très bon partenaires, bien même très bien soumis…Je veux quand même saluer les verts EELV, qui se sont abstenus sur le rapport concernant le marché remporté par Decaux, c’est déjà un acte courageux. par contre aucune presse ne l’a écrit, dommage…..Mais qui est Decaux? , un artisan du coin…vu que le pc ne travaille pas avec les groupes capitalistiques, non Dalkia est aussi un artisan du coin…. Sérieusement, le problème du mal logement ne se règle pas en un jour avec un arrêté et certainement pas en baissant de 120.000 euros, comme la fait le maire, la subvention du centre communal d’action sociale de la ville…..Et la SACOVIV, mais non, elle n’expulse pas, ça serait le comble !
  5. Pendant ce temps au 9etg (sous controle de mr h)
    Mme le maire, cette grande femme guide notre ville vers des lois que lui envie nos communes limitrophes
    Pam après avoir lutté pour l’interet de chacun donne encore chaque minute de son temps à notre belle collectivité
    Un rire coupe l’ambiance studieuse de nos elites c’est le front de gauche en grande discussion avec notre maire honoraire pour le bien de chacun
  6. Je crois que ce sont des arrêtés d’une gravité extrême.
    Personne n’aime voir des familles vivre dans la rue, je crois que cette affirmation fera consensus
    mais faire miroiter à des personnes dans une situation de précarité extrême que des dispositions administratives
    qui seront de toute façon annulées par le TA pourront changer un quotidien bien triste, c’est de la pur démagogie
    voir une faute politique inexcusable.

    Le politique est là pour apporter des réponses réelles aux besoins des citoyens et non jouer sur les illusions, les espoirs
    et les sentiments dans des logiques toujours plus proactives et électoralistes.

    Espérons qu’un jour Mme le Maire revienne à la raison, il en va du devoir d’honnêteté que toutes les personnes attachées à la chose
    publique se doive d’accomplir tous les jours

  7. Ça s appelle de l idéologie…c est à dire du vent!! Pauvres gens qui vont y croire un moment et se retrouveront à la rue!! Ça fait rien ils passeront dans le progrès et feront une pub mensongère….sans sortir de leur bureau…au 7ème,9ème!! Ridfa rappelle moi l étage??

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.