Flora Tristan : l’intervention du maire de Vénissieux

Je ne voulais pas refaire un énième article sur ce nouveau groupe scolaire qui est en construction à l’angle des rues Romain-Rolland et Gaspard-Picard, et dont l’ouverture se fera certainement pour la rentrée 2016, mais en lisant l’intervention de Michèle Picard, je devais vous donner mon impression sur son discours. 

Après avoir posé la première pierre avec à ses côtés Emmanuel Capdepont, inspecteur d’académie et directeur académique des services de l’Education nationale adjoint, et de Denis Bruel, secrétaire général adjoint de la préfecture, tout ce beau monde s’est donné rendez-vous au centre Boris Vian pour écouter l’intervention de Michèle Picard, ainsi qu’un texte lu par « le conseil municipal enfant », pour terminer par le verre de l’amitié.

Pas de surprise, ce 21ème groupe scolaire s’appelera bien Flora Tristan, mais Mme Le Maire a pris en compte que certains avaient proposé qu’on l’appelle Guy Fisher, mais pas d’inquiétude car elle a déclaré que la nouvelle rue adjacente au groupe scolaire, pourrait porter son nom. Donc il y a aura probablement une rue Guy Fischer à Vénissieux.

Mais la volonté de la municipalité etait d’attribuer un « nom de femme à ce bâtiment« .

Bon, elle aussi fait un petit rappel de la présidence Sarkozy sur la « suppression de postes, dévalorisation du métier et de la formation, la liste des dégâts provoqués est longue, bien trop longue ! » 

On apprend aussi que la ville consacre « 850 000€ par an, dans les opérations de réhabilitation liées à la carte scolaire, malgré les politiques d’austérité dévastatrices, qui nous sont imposées par le gouvernement« . Ouf, elle n’a pas parlé des baisses de dotations de l’Etat. On aimerait avoir plus de précisions sur les opérations de réhabilitations ?

Son intervention a parlé aussi de l’avenir du Centre ville puisqu’elle a déclaré « Cette première pierre marque une nouvelle étape, dans le développement du Centre Ville de Vénissieux, l’un des grands enjeux de ces prochaines années. Son dynamisme, en termes d’attractivité et d’activités commerciales, doit correspondre à celui d’une ville de plus de 60 000 habitants, la 3ème du Rhône. Nous y œuvrons avec force et détermination. »

Pour l’instant question attractivité et dynamisme, c’est pas gagné, surtout lorsque l’on constate que le samedi, le centre ville a l’air bien vide et tristounnet. Ne faudrait-il pas envisager de programmer à intervalles réguliers des attractions pour attirer le public et de nouveaux commerçants comme l’a proposé M. Dallery. Ce serait peut-une idée à creuser, n’est-ce pas M. l’adjoint aux commerces et à l’emploi. Au fait, elle est ou la charte de l’Emploi, elle ne tarde pas un peu à venir ?. 

Vous pouvez consulter l’intervention du maire, sur le site de Michèle Picard

L'info c'est le partage !.

5 Commentaires

  1. pauvre idéologie, les commerçants sont en galère et elle, elle ne pense qu’à son féminisme et à faire plaisir à la famille d un adjoint décédé.
    Donc c’est cool, des qu’un adjoint meurt on lui attribut une rue? et bien les jean moulin les boris vian les robespierre ont une sacrée concurence qui les attendents
  2. Le centre malgré les propositions de commerçants comme dallery est malheureusement tristounet ! Peut être faut il réfléchir à la cause de ce pb ? LBK vous dites que les commerces ferment les rideaux les uns après les autres certes mais ces commerces qui ferment n ont même pas le temps d être connus car moi ce que je retiens du centre ce sont de nombreuses banques (pour une ville anti capitaliste lol) un boulanger de très bonne renommée et je l en remercie et une épicerie le potager de Martine qui essaie de survivre !!sans oublier les très nombreux coiffeurs ! Est ce suffisant ? Quelle solution ? Je pose juste une question aux éventuels élus qui iront consulter ce très bon blog
  3. Sur le nom de l’école, j espère que ce n’est pas parce que d’autres qui ne sont pas PC, on suggéré le nom de Guy Fisher, que madame a retenu l’idée
  4. des commerces qui baissent les rideaux les uns après les autres pourtant des dispositifs existent pour aider au dynamisme d’une ville et surtout aider les commerçants. Finalement, quels sont les objectifs recherchés? Est ce bien le dynamisme et l’attractivité?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.