Forum de prévention des addictions 2018

C’est parti pour la troisième édition du Forum de prévention des addictions qui débutera le jeudi 17 mai 2018 à la salle Joliot Curie à Vénissieux. Plusieurs thèmes seront abordés et on aura même droit à un court-métrage réalisé par les élèves de la 4e SEGPA du collège Triolet.

En 2016, Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux avait déclaré dans les colonnes du Progrès

la lutte contre ces addictions, leurs causes et leurs conséquences, est un enjeu majeur de sécurité et de santé publique.

L’addiction concerne plus particulièrement les jeunes puisque l’âge moyen de la première consommation de cannabis est de 15 ans. Mais les jeunes sont aussi aujourd’hui accrocs au SMS et réseaux sociaux, et il suffit de prendre les transports en commun pour se rendre compte l’impact des téléphones sur les jeunes et aussi les adultes qui en deviennent aussi tout autant impacté par cette addiction. 

L’alcool n’est pas oublié car de plus en plus de jeunes en consomment, et la consommation d’alcool n’est pas en baisse chez les adultes. On constate donc que l’addiction peut prendre plusieurs formes 

  • alcool
  • tabac
  • cannabis
  • écrans
  • jeux de hasard

Le programme de ce troisième forum de l’addiction :

À partir de 13 h 30 : Entrée libre et gratuite, ouverte à tous. Plusieurs stands seront proposés avec des expositions et la diffusion de courts-métrage. Aux alentours de 18 heures on aura droit à un discours du maire de Vénissieux. 

Lors du deuxième forum, de 2017, le maire de Vénissieux avait fait un long discours et avait fini son intervention par

Sensibiliser notre jeunesse, en matière de santé publique, est capital. La rendre actrice de son propre parcours, en lui permettant d’éviter les écueils, c’est tout le sens du travail de prévention des addictions, que la ville de Vénissieux a engagé, avec l’ensemble de ses partenaires, dont je salue l’engagement et la fidélité indéfectible, à  la jeunesse vénissiane. (Michèle Picard)

En 2018, on aimerait connaitre le bilan de ces actions, et s’il y a eu une baisse de toutes ces formes d’addiction ?.

A préciser qu’en terme de communication et d’image, la ville n’a pas fait trop d’effort puisque l’affiche de 2017 a été reprise pour l’édition 2018.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.