Gare de Vénissieux : un contrôleur SNCF agressé

Je me disais qu’en ce jour férié du 1er mai, je serai tranquille tout en pensant à la chanson de Renaud » Laisse Béton » :

  • j’étais tranquille, j’étais peinard.
    accoudé au comptoir,
    le type est entré dans le bar,
    a commandé un café noir,
    puis il m’a tapé sur l’épaule
    et m’a regardé d’un air drôle :

Et bien, non, voilà qu’il me raconte une histoire d’agression. Effectivement il y a bien eu ce samedi 30 avril au soir l’agression d’un contrôleur dans un train régional en gare de Vénissieux. 

Dès l’annonce de cette agression ce samedi, les contrôleurs ont exercé leur droit de retrait. Plusieurs trains sont supprimés ce dimanche, mais les dessertes sont assurées par des TER qui s’arrêtent exceptionnellement dans les gares concernées, selon la SNCF jointe par FranceInfo. Un CHSCT (Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail) doit se tenir ce dimanche en milieu de matinée. Les syndicats décideront ensuite de la suite à donner au mouvement. Et ce matin la circulation des TER était toujours perturbé, mais selon Le Progrès le trafic SNCF régional devait reprendre progressivement à partir de 10 heures ce dimanche matin.

Rappel des faits :  Aux alentours de 16h, une groupe d’une quinzaine de jeunes perturbent le trafic ferroviaire en empêchant la fermeture des portes d’un TER en direction de Saint André le Gaz. Un contrôleur intervient pour les rappeler à l’ordre. Armés de matraques et de marteaux, les individus assènent alors trois coups de poing au visage de l’agent SNCF. Témoins de la scène, trois voyageurs, dont un douanier, décident d’intervenir et font fuir la « bande » avant l’arrivée de la BAC et de la police ferroviaire.

Pourquoi toute une bande de jeunes ont décidé de prendre le TER, et bien selon plusieurs sources d’information et de l’ASCT (agent du service commercial trains), « le groupe devait se rendre à l’Isle d’Abeau pour participer à un règlement de compte, et le contrôleur SNCF, du train leur aurait refusé l’accès au train vu leur équipement ». L’homme aurai reçu des gifles et des coups de poings de la part de plusieurs personnes. Le contrôleur est légèrement blessé mais il est très choqué et a été conduit à l’hôpital par ses collègues.

L'info c'est le partage !.

1 Commentaire

  1. Qui lui a dit de jouer au bon samaritin , ce n’est point le train de son pere et il faut savoir rester a sa place de controleur parfois , vous avez pas le statue ni de policier ni de securite . C’est grave , les jeunes ont tort mais il a provoquer, voila le resultat .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.