Justice : suspension des arrêtés interdisant les expulsions locatives

L’histoire se répète depuis que Michèle Picard est aux manettes de la ville de Vénissieux. La maire communiste ne lâche pas prise, et le Préfet non plus. Déjà neuf ans que Michèle Picard (PCF) prend ce type d’arrêté au moment de la fin de la trêve hivernale et une fois de plus le tribunal administratif a suspendu les arrêtés anti expulsions locatives, les saisies mobilières et les coupures d’énergie.

Mme Picard s’est quand même félicité que son arrêté interdisant les coupures d’eau en cas de non-paiement des factures des résidences principales n’a pas été déféré au tribunal. Mais ce n’est pas grâce au maire mais tout simplement la préfecture reste conforme à la réglementation. Et la mairesse parle d’une avancée sur la bataille pour le droit à une vie digne. Heu, c’est un tiré par les cheveux, puisque cela n’est dû à la bataille que mène depuis plusieurs années les communistes de la ville. 

Et pour ne pas être considéré comme perdante, on peut lire sur le site de Michèle Picard, son long plaidoyer, qu’elle a lu devant le président de la cour du tribunal administratif de Lyon.

A un moment donné, faudrait quand même arrêté de faire des arrêtés qui sont à chaque fois suspendu.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.