La grande messe communiste à Vénissieux

L’international communiste s’est retrouvé à Vénissieux. Certes Mme Picard et tous les élus de gauche, principalement communiste étaient présent à cette messe. Alors qui veut croire encore à ce communisme. Pas grand monde en France. Je dis en France, car le parti communiste français ne représente presque plus rien, et c’est dommage, la raison est que nos politiques de gauche ont largement déçu les français, surtout au plan local. Croyez-vous que les élus communistes de Vénissieux ont encore cette flamme de la défense du citoyen. Non, car ils ne sont plus à l’écoute de leurs habitants, ils sont calfeutrés dans leur joli bureau et du haut de leur 8 ème et 9 ème étage, ils contemplent la ville en pleine expansion de sur-urbanisation. Et ce n’est pas terminé. Oh bien, sur, mes détracteurs vont certainement me ressortir le fameux discours, la ville a fait ceci, la ville a fait celà etc etc, mais qu’ont-ils fait réellement ? A part changer l’aspect de la ville, mais le fond reste le même. On constate qu’il y a des dépenses inutiles, des réunions inutiles, des conseils de quartier inutiles et j’en passe. Je veux croire encore à un communisme mais pas celui qui est dans notre ville, je crois à un changement comme cela se fait dans certains pays d’Amérique du Sud, ou les élus prennent en compte les critiques des habitants. Alors oui cette grande parade n’aurait pas du se faire à Vénissieux car la ville ne mérite de recevoir de vrais communistes.

L'info c'est le partage !.

2 Commentaires

  1. Vous prenez comme exemple Chavez, mais je n’ai pas cité le président du Vénézuéla, on voit bien que vous êtes influencé par les médias. L’Amérique du sud compte de nombreux pays.
  2. Vous avez raison, le PC ne représente plus grand chose et c’est dommage car contrairement à ce que vous dites, les militants communistes étaient des gens de terrain, croyant à ce qu’ils faisaient et pensant sans doute naivement pouvoir changer le monde.
    Votre crédo de démocratie directe, assénée à toutes les sauces, fait le lit de la démagogie et est certainement le fait de la méconnaissance de notre fonctionnement institutionnel.
    Certes, il n’est pas interdit à nos élus locaux de consulter la population sur tout sujet relatif à la vie de la cité, de l’associer même grâce aux conseils de quartier que vous critiquez cependant ardemment, mais la démocratie ne veut pas dire remise en cause permanente des choix opérés par les équipes d’élus.Une municipalité est élue sur un programme, des orientations, qui, appliqués ou non, sont soumis au vote populaire tous les 6 ans.
    Et si c’est le modèle CHAVEZ que vous appelez de vos voeux, alors permettez moi de vous dire que c’est très inquiétant pour notre démocratie républicaine!
    MICHEL

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.