La rentrée de Michèle Picard

C’est fait, la première magistrate de Vénissieux, Mme Michèle Picard a fait sa rentrée politique. Et oui après avoir fait un p’tit saut au club de la Presse à Lyon, son intervention a été rapidement postée sur son site internet. On n’est jamais mieux servi que par soi-même, bon je déconne, soyons un peu sérieux. Et comme je n’ai pas été, bien évidemment convié, je vais de ce pas, lire son intervention.

Bon, et bien je ne m’attendais pas à lire autant de page de son interview. Elle commence par l’actualité internationale, « la dictature de la finance » et ce fameux libéralisme, ah encore ces méchants patrons. Elle accuse l’Europe de poursuivre sa marche en avant libérale et destructrice. Elle est colère contre l’Europe.

Ensuite, elle annonce que Vénissieux accueillera des réfugiés sans vraiment donné de détails, ni le nombre ? ni le lieu ? Mais elle précise que :

Vénissieux s’inscrira dans ce dispositif, sans discrimination religieuse au nom de principes Républicains indivisibles. Mais il faut aussi que toutes les communes de l’agglomération, je dis bien toutes les communes, jouent le jeu.

Ah ok, et si les communes ne jouent pas le jeu, que fera Vénissieux, mais avant tout sachez Madame que ce n’est pas un « jeu ».

Bon je ne vais pas revenir sur le long discours sur la politique de Valls, car l’on sait parfaitement bien que la plupart des français ne sont pas en phase avec les choix politiques du gouvernements PS. Et pour mieux enfoncé le clou, elle est une fois de plus revenue sur les baisses de dotations de l’Etat mais « Vénissieux est une ville belle et rebelle« , et précise que :

Nous continuons malgré tout de nous battre pour faire avancer la ville, coûte que coûte. Toute l’équipe municipale s’est très vite remise au travail, avec d’autant plus de force et de convictions que notre victoire en 2015 a été nette et incontestable.

Ah la fameuse victoire « nette et incontestable« , bon on va quand même lui faire rappeler quelques chiffres sur cette élection de 2015 : la victoire de Mme Picard, s’est faite avec seulement 4 849 voix sur 29 374 inscrits sur les listes électorales et sur une population de plus de 60 000 habitants et 60,54% se sont abstenus au second tour. On ne peut pas appeler cela une « grande victoire » de la Démocratie.

Le Puisoz, j’ai comme l’impression que ce projet va susciter de nombreux articles dans les mois qui viennent. Dans son interview, on apprend que ce projet est le fruit d’un grand travail de l’équipe municipale puisqu’elle déclare :

Un dossier que nous portons depuis des années, contrairement à certains qui affirmaient qu’il ne se passait rien au Puisoz, voit le jour en cette rentrée. C’est un cinglant démenti pour ceux qui dénigrent la ville, mais l’aménagement du Puisoz est surtout, et c’est bien là le plus important, une étape majeure du développement de Vénissieux. 

C’est un morceau de ville qui va voir le jour. Nous ne parlons pas de l’aménagement d’une friche, d’une simple zone de transit, mais bien de la création d’un nouveau quartier dans toutes ses dimensions. A terme, plus de 2000 habitants y vivront, quelque 1000 emplois y seront transférés, et environ 1500 autres y seront créés.

Tiens, aucun mot sur la Métropole, pourtant, celle-ci est aussi partie prenante dans la réalisation de ce projet. Qu’en pense les élus socialistes ?

Mais je vais revenir sur l’association Bizarre, car d’après Mme Le Maire :

Certains critiquent le financement et l’existence même d’un tel projet. J’ai entendu ces propos populistes : il faudrait enlever tout ce qui est beau pour laisser le goudron et le social

Ah, bon qui a osé, critiqué Bizarre, c’est pas gentil. C’est vrai, on ne va pas quand même laisser la place au goudron et au social, heu, et le béton, il a disparu de son discours, car depuis quelques années on voit pousser des immeubles comme des champignons.

Mais franchement on a quand même encore le droit de critiquer cette association et la politique culturelle de la ville, mais pour Michèle Picard, il suffit de critiquer la culture et vous passez pour un populiste. Bon je tiens quand même à rappeler au lecteur quelques chiffres données par la ville de Vénissieux.

  • depenses de la ville 2015Budget de la culture 8,1%
  • Prévention Sécurité 2,4%
  • L’emploi et l’insertion, on en sait rien puisqu’ils sont intégrés avec le budget l’Aménagement, Cadre de vie, Economie, emploi, insertion, et politique de la ville pour 12,2 %, alors mystère et boule de gomme.

Mais que les vénissians ne s’inquiètent pas puisque concernant le financement de Bizarre, elle nous précise que cette association est financée à hauteur de 80% par l’Etat par le biais de la DDU, (donc aussi votre argent). Mais il me semble avoir lu dans Expressions que la nouvelle salle installée dans les anciens locaux du Truck aura coûté 1,83  mIllions d’euros dont 80% de cette somme ont été subventionnés au titre de la DDU.

Alors encore quelques chiffres

Association Bizarre
Subvention accordée par la ville pour l’année 2015 : 87 500 euros
Subvention accordée par la ville pour l’année 2014 : 75 500 euros

Faisons une comparaison avec le CCAS (Centre Communal d’Action Sociale)
Subvention année 2015 : 2 189 500,00 €
Subvention année 2014 : 2 311 000,00 €

Les chiffres parlent d’eux même.

Oui, nous avons le droit de critiquer la culture, oui nous avons le droit d’avoir un oeil sur l’argent public, oui on a le droit de ne pas être en osmose avec la majorité municipale et sa politique sans pour autant être traité de populiste. Un peu trop facile comme argument.

Et Mme Le Maire est toujours au premier plan pour défendre les droits des femmes, et la culture, car d’après elle

Quand un pays est en crise, c’est le droit des femmes, puis la culture, l’information … et çà devient une dictature. 

Notre pays est-il en crise ? Le droit des femmes est-il en danger en France ? ou à Vénissieux. L’information est-elle muselée en France ? Des questions que je poserais à Mme Picard, si elle veut bien me recevoir au 9ème étage.

 

L'info c'est le partage !.

5 Commentaires

  1. C’est la faute à…plus grand monde. On dépose un gâteau sur la table, on coupe des tranches, des petites, des grosses, reste heureusement des miettes. Il y a plusieurs sortes de miettes, des miettes de table et des miettes par terre. Et puis il y a toutes sortes d’invités, les bavards, les goinfres, les copains, les ennemis, les pique-assiettes et les invités-surprise. Et les pas invités et les ramasseurs de miettes. Ca fait du monde et c’est compliqué, peut-être trop compliqué pour une poignée d’hommes et de femmes qui vont commencer par sauver leur peau et éventuellement par cercle concentrique s’intéresser à quelques individus pas trop chiants à aider et si possible du bon côté de la barrière et de la bonne caste. Le reste ? Peut être temps d’arrêter d’attendre quelque chose qui ne viendra à peu près jamais. Madame le Maire fait marcher son business comme tout le monde. Dans la vie et de tout temps il y a juste des personnes plus intéressantes que d’autres. Le respect des valeurs républicaines ? Où ça ? Faut arrêter de se faire du mal et c’est mauvais pour l’ulcère. Passons notre chemin…
  2. Et surtout de l emploi et de l insertion ! On s en fou des fresques ou autres ! Quand on lancera un quizz : qui dépense l’argent inutilement on appllera → je vous laisse deviner..
  3. Plus je la vois et plus j ai honte pour la représentation de notre ville. Sérieux avec des idées pareilles, au niveau national on aurait le PIB de Madagascar, mais avec beaucoup de dessins sur les murs. Madame, a fait histoire de l’art et on doit en payer les conséquences, une chance que c’était pas des études militaires sinon elle aurait déclaré la guerre à Saint-Fons :-)
    Arrêter de claquer nos thunes pour faire vivre les « copains » artistes, c’est pas les pentes de la Croix Rousse, c’est les Minguettes, on veut de la sécurité, de la propreté et de l’emploi, pas des gribouillage sur les murs.
  4. A mon avis elle n a pas du passer de bonnes vacances! Je dirais même que son absence n a marqué personne ! Et pendant ce temps au 9 eme étage …..

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.