LBK de retour sur la scène politique et médiatique

Le voili, le voilou, car on avait des doutes sur sa volonté de faire de la politique puisque son absence lors des derniers conseils municipaux a été très remarquée. Le farouche opposant à Mme Picard, maire communiste de Vénissieux, a réapparu dans les colonnes du Progrès qui lui consacrait un article.

Plusieurs sujets ont été abordés et notamment la défaite du mouvement Nous Vénissieux, mené par M. Blein, lors des élections municipales et métropolitaines de juin 2020. Et selon M Benkhélifa, le député de la 14ème circonscription du Rhône, et ses colistiers ne seraient pas responsable de leur défaite mais plutôt lié au taux de participation très faible et l’autre raison est qu’un certain nombre de vénissians seraient préoccupé à leur condition de vie et à remplir leur frigo, qu’à une élection qui s’est déroulée dans des conditions très spécifiques, tout en reprochant au parti communiste de laisser la ville dans la misère en jouant sur l’assistanat, qui selon lui ferait tenir le parti.

On pourrait aussi dire, que peut-être M. Blein n’était pas l’homme de la situation et qu’il avait peut-être une méconnaissance de la situation vénissiane et l’étiquette député n’a pas suffit à devancer Mme Picard, aux élections municipales et métropolitaines, puisque le député se retrouve tout simplement conseiller métropolitain de l’opposition. Autant dire que du point de vue égo, cela n’a pas dû être confortable.

Pour justifier son absence aux conseils municipaux, M. Benkhélifa, précise qu’il ne reconnaît pas la légitimité de Michèle Picard, et comme un recours a été déposé par un des colistiers de la liste Nous, Vénissieux, il reviendra à son siège de conseiller municipal lorsque la réponse du recours sera connu, et si le tribunal valide l’élection de l’élue communiste, il sera dans l’obligation de considérer que la victoire de Michèle Picard, est valide, et par conséquent, il sera de retour pour donner de la voix lors des prochains conseils municipaux.

En attendant, on peut se poser la question aussi sur la crédibilité du mouvement Nous, Vénissieux qui semble battre de l’aile, voire même des tensions en interne étant donné que certains conseillers municipaux de cette équipe, ont pris l’initiative de publier des communiquer sans à priori en parler à la présidente actuelle.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.