LBK : « on se moque des parents, des enseignants et des habitants »

Col roulé, barbe grisonnante de quelques jours, assorti de lunettes, c’est dans ce nouveau style que s’est présenté Lotfi Benkhelifa à l’émission radiophonique les coulisses du Grand Lyon de LyonMag, présenté par M. Angel.

Capture écran YouTube_LyonMag

Comme on devait s’y attendre, le conseiller municipal PS ne fait pas de cadeau à la majorité communiste de Vénissieux, et on peut dire qu’après les révélations, des notes de frais de McDo de Mme le maire, les relations entre ses deux élus ne se sont guère améliorées.

Lotfi Benkhelifa, a donc répondu aux questions de M. Angel et notamment sur la décision de Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux, de maintenir la semaine de 4.5 jours jusqu’en 2019, et ceci sans vraiment avoir entamé une vraie concertation avec les parents et les professeurs des écoles. D’ailleurs un rassemblement avait été organisé le 5 février, jour du conseil municipal, afin de dénoncer l’absence de dialogue. D’autres actions sont prévues après les vacances scolaires.

L’absence de concertation a cependant bien énervé aussi les conseillers municipaux de l’opposition dont l’élu PS qui a déclaré :

Michèle Picard, a promis une concertation mais on s’est rendu compte la semaine dernière qu’elle avait déjà acté en novembre dernier les 4 jours et demi jusqu’en 2019.

On ne peut vraiment pas lui reprocher cette critique envers la mairesse communiste, puisque selon l’élu socialiste, la concertation et le bilan aurait pu déjà être fait ou du moins entamé pour la mise en place de ces rythmes scolaires :

En 3 ans, il y avait le temps du bilan et de la concertation […]c’est juste se moquer des habitants, des parents et des enseignants […] A vénissieux, on fait toujours les choses lentement et sans concertation

Voici une déclaration qui ne va pas faire plaisir à notre maire et ni à sa majorité municipale qui ont ressorti les fiches bristol pour parler d’une seule voix pour répéter ce que la maire a écrit sur son site internet :

La question ne se pose pas en terme de 4 jours ou 4 jours et demi de présence des enfants à l’école, mais bien en terme de contenu et de qualité de ce que la Ville est en capacité de leur proposer.

Concernant la décision du ministre de l’intérieur de choisir le quartier des Minguettes, pour l’expérimentation de la Police de Sécurité du Quotidien, du côté de l’élu PS, de la mairesse de Vénissieux et même M. Blein, député de la 14ème circonscription, chacun semble dire que leur demande a été prise en compte.

Une querelle de polichinelle pour savoir qui a fait quoi. Le fait est, que le ministre a pris une décision qui arrange bien nos politiques et que Gérard Collomb a bien répondu au groupe des élus socialistes et républicains, par un « Bien Cordialement »

.

L'info c'est le partage !.

2 Commentaires

  1. Bonjour,

    Depuis quand les élus de la majorité concerte avec les citoyennes et citoyens de Vénissieux?

    Cela se saurait depuis le temps!!!

  2. j’ai appris dans l’interview que LBK à fait parti de la majorité municipale en tant qu’adjoint docile …pourquoi ne pas avoir démissioné si cela ne lui convenait pas..tout comme Mr Kessi PC puis PS puis SARKOZY puis WAUQUIEZ puis LR puis JUPPE c’est ce qui me gêne le plus dans les parcours des uns et des autres qui s’encarte dans des partis Politiques . sinon pourquoi s’encarter
    quand on est pas d’accord on quitte le navire pendant son mandat .

    le débat sur la police de proximité « c’est moi qui etc  » d’accord avec vous on s’en fout.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.