Le PC et la parti de gauche

Oui, le député André Gérin a peur de perdre sa place à la prochaine élection législative et je le comprend, elle est tellement agréable cette place. Mais le député a peur aussi de voir sa municipalité basculé vers le parti de gauche et çà c’est une bonne nouvelle. Il serait temps que les vénissians (nes) choisissent un autre parti, le vieux parti communiste ne fait plus recette et plus personne ne croit nos élus (es) actuels. Pour moi, ce qui compte, c’est d’avoir la transparence totale sur tout ce qui se passe à la Ville, il y a tellement de rumeurs, que l’on aimerait bien connaitre le vrai du faux. Certes, certaines rumeurs seront certainement fausses, mais il n’y a pas de fumée sans feu donc je suppose que d’autres sont vraies. Oui, il est temps de connaître un réel changement de personnalité, certains sont là depuis des lustres et il serait de gérer la ville d’une autre façon. Le parti de gauche n’est pas le seul, je suppose, à prendre les rênes de la ville, l’opposition aimerait aussi s’installer. Peu importe le parti, il faudrait faire un état des lieux complets des finances, des emplois, et voir réellement ce qui ne va pas .

 

D’après un article du Progrès

Le bras de fer continue entre le Parti de gauche et André Gerin, le député communiste du Rhône qui refuse de voir son parti investir pour la présidentielle Jean-Luc Mélenchon, président du PG.

Les amis de celui-ci, furieux de constater que tous les communistes ne sont pas sur la même ligne de ralliement que la direction du PCF, donnent dans la provocation : dans la liste, publiée lundi, des rien moins que 120 circonscriptions que le PG souhaite obtenir pour les législatives et qui est donc mise à la discussion au sein du Front de gauche il y a…. celle du sortant communiste André Gerin. La réaction de celui-ci est sans ambiguïté : « En réclamant la 14 e circonscription du Rhône, Jean-Luc Mélenchon préfère faire la chasse au député communiste que je suis et laisser l’UMP, la droite et l’extrême-droite dormir tranquilles dans le département du Rhône ».

Rien n’est naturellement fait, d’autant moins qu’au niveau national les discussions au sein du Front de gauche pour la répartition des circonscriptions sont un peu bloquées, les appétits des uns se heurtant à celle des autres. On voit mal de toute façon le Parti communiste lâcher en rase campagne l’un de ses rares députés. Même pour complaire à M. Mélenchon.

M. R-P.

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.