Le Sitiv : une drôle d’ambiance

CasquetteLe SITIV « Syndicat Intercommunal des Technologies de l’Information pour les Villes) existe depuis 1972, la présentation de cette structure est précisée sur le site internet et donne ces informations « le SITIV met en œuvre des compétences et des moyens techniques au service des communes adhérentes. Il contribue à la maîtrise des technologies de l’information dans le cadre de sa mission de service public. Centre de ressources et de compétences intercommunales, il favorise les échanges et le partage d’expériences entre les communes. Ses actions vont du conseil à la maintenance des serveurs en passant par la mutualisation des achats et des formations. Le Sitiv est également le fournisseur d’accès à internet sécurisé pour ses villes« .

Cette structure s’appuie sur deux gouvernance indiquée sur le site du SITIV

  • Le comité syndical : Le SITIV est administré par des élus : 16 délégués titulaires et 16 délégués suppléants. Le Comité syndical dispose d’une gouvernance collégiale, le président et quatre vice-présidents
  • Le comité de pilotage (COPIL) : Ce comité est formé par la direction du SITIV, les directions générales des villes ainsi que les directions informatiques. Les propositions, définissant les actions à mener du SITIV, sont prises lors de réunions puis soumises au Comité Syndical. Le Comité de Pilotage est donc l’organe de proposition.

Pour avoir tous les détails de cette société, vous pouvez consulter leur site à cette adresse → SITIV

Plusieurs villes sont adhérentes : Corbas, Saint-Chamond, Givors, Grigny, Pierre-Bénite, Rive de Gier, Vaulx-en-Velin et Vénissieux. Chaque commune contribue au financement de cette structure. Avant les élections municipales de mars 2015, Pierre Alain Millet, adjoint à la ville, était le Président du Conseil d’Administration. 

De nouvelles élections ont eu lieu en mars 2015 à Vénissieux, et il fallait revoter pour élire le nouveau président du Comité Syndical, et tout le monde à Venissieux pensait que M. Millet, adjoint au logement, serait reconduit à son poste. Et bien non, d’après le journal les Potins d’Angèle, c’est Mme Gicquel, (Personnalité socialiste) adjointe à la Petite enfance et à la Santé publique qui est la plus âgée (71 ans) qui a été élue Présidente. Parmi les huit communes dont le service informatique est gérée par le Sitiv, deux villes Vénissieux et Givors sont encore communistes, Vaulx-en-Velin et Corbas sont dirigés par les socialistes, tandis que Pierre Bénite, Grigny, Rive-De-Gier et Saint-Chamond sont à droite.

En 2014, pas de problème Pierre Alain Millet a été élu Président du Sitiv avec, et d’après les Potins d’Angèle une indemnité de 1 422 €uros pour le Président et 710,87 €uros pour chacun des Vice-Présidents (Sources Les Potins n°417).

Donc après les élections de mars 2015, Pierre Alain Millet a naturellement présenté sa candidature pour retrouver son siège de Président du Sitiv, et là patatrac Maryse Michaud première adjointe de Pierre-Bénite décide aussi de se présenter. Et là toujours d’après Les Potins, M. Millet a décidé de se retirer.

Quoiqu’il en soit, les services du Sitiv ne semblent pas satisfaire les élus des villes de droite qui ont déclaré que « une structure qui coûte cher et ne fonctionne pas. Pour ne pas utiliser des produits sur le marché, on invente des outils qui sont de véritables usines à gaz […]Quand vous demandez un rendez-vous pour une mise à jour du site internet de votre commune, il faut attendre un mois et demi. Idem côté assistance technique.[…] Le Sitiv ne connait pas la notion de rentabilité ». Le plus grave c’est que d’après certains élus, les statuts sont tellement bien ficelés qu’il est impossible de s’en sortir.

Le journal les Potins d’Angèle ont aussi publié la participation financière de chaque communes.

  • Vénissieux : 802 893 €uros
  • Vaulx-en-Velin : 515 289 €uros
  • Saint-Chamond : 402 491 €uros
  • Rive-de-Gier : 192 358 €uros
  • Pierre-Bénite : 185 063 €uros
  • Grigny : 126 899 €uros
  • Givors : 240 701 €uros
  • Corbas : 343 334 €uros

Vous pouvez consulter l’article en achetant le journal Les Potins d’Angèle ou directement sur leur site à cette adresse → LesPotinsdAngèle

Nous attendons avec impatience, la réaction de M. Millet pour en savoir un peu plus en espérant qu’il daignera nous donner sa version.

L'info c'est le partage !.

6 Commentaires

  1. Tu as raison Annie la vie est belle pour lui ! ! ! est ce qu’il pense aux Vénissians qui sautent a la corde en fin de mois ? ? bravo le communiste ! ! ! ce sont tous une bande de F… / …. / Rdv en 2020 ! ! ! a bon entendeur ! ! !
  2. Vous semblez surpris ! Mais ou trouve t’il le temps ! J’oubliais, peut-être l’indemnité
    Pam a été au syndicat des Grandes Terres rémunération, encore. Ce syndicat n’existe plus C’est la métropole qui en a la compétence.
    Tout est obscur. L’orque j’étais élue j’ai eu une conversation avec Pam sur le cumul de ses indemnités
    Réponse « j’ai ouvert un compte »,
    Benoîtement je dis au nom du parti sachant fort bien que c’était impossible
    Réponse « à mon nom »
    Tu m’étonnes camarade défenseur des salaires oui mais surtout de tes indemnités
    Quand au bien fondé de ce syndicat Grandes Terres, je n’ai pas su a quoi il sert
    Quelles incidences pour les Vénissians ?
    Madame Picard se plaint des baisses de dotation du gouvernement et qu’il faut faire des choix
    Alors chiche mais priorité à l’intérêt général
    C’est pas cette politique que j’attends d’élus communistes purs et durs comme je vous définis
    Purs, non durs oui
    Alors camarades cesser vos gesticulations , votre agressivité avec les élus de l’opposition et faites le ménage c’est le printemps
    « Lénine réveilles toi ils sont devenus fous  »
    Les 800 000 euros versés par Vénissieux au Sitiv, quelles incidences pour les Vénissians ?
  3. On en apprend tous les jours….adjoint:2500€ + conseiller communautaire 1300€ + ex sitiv 1400 soit 5200…+ peut-être ausso son salaire de prof….de qui se moque t on?? Des vénissians qu’on accable de calomnies si ils ne sont pas à genoux…
  4. Sitiv un truc coco qui ne sert à rien à part toucher des indemnités et verrouiller le système informatique des villes adhérentes

    Si les socialistes corbas et vaulxen velin n’avaient pas apporté leur soutien à millet et son clan il aurait son poste ses 1400 euros. Quel dommage pour ce cumulard qui défend les pauvres. Heureusement l indemnité reste dans le clan avec Giquel une « jeune » élue « dynamique ».

  5. le petit cachotier il s’etait bien gardé de nous dire qu’il etait … remuneré
    pam t’es riche en fait, lenine ils t’on tous déçus

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.