Législatives : débat TLM

A chaque élection législative, TLM organise des débats, et ce lundi 14 mai 2017 a eu lieu celui qui concerne les candidats de la 14 ème circonscription du Rhône. Etait invité :

  • Yves Blein (Député Sortant) pour La République En Marche (REM)
  • Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux
  • Damien Monchau (FN) conseiller municipal à Vénissieux
  • Maurice Iacovella (UDI/LR) conseiller municipal à Vénissieux

 

Absence du candidat de la France Insoumise alors que ce mouvement a fait plus de 30% dans cette circonscription. A ce titre Mme Picard a tenu à préciser que tous les collectifs d’appui de la 14 ème la soutiennent ne souhaité pas de candidature de la France Insoumise , mais je me demande depuis quand les collectifs locaux prennent des décisions à la place des instances nationales. Jean Luc Mélenchon a clairement précisé 

« Avec les communistes, maintenant c’est terminé, on est entré en campagne. Qu’ils présentent leurs candidats sous leur étiquette au lieu d’essayer de prendre l’identité des autres!

Si les collectifs d’appui de la 14ème ont décidé ainsi, je tiens à leur faire rappeler que Mme Picard a déclaré que Jean Luc Mélenchon était son candidat aux forceps ». 

Après un rappel géographique de cette circo, mais aussi des résultats des différents candidats lors des élections législatives de 2012 où Yves Blein l’avait emporté avec un peu plus de 62% des voix face à Sandrine Ligoutd (FN).

42 minutes d’un débat peu intéressant. De longues minutes sur le projet de Emmanuel Macron concernant la suppression de la taxe d’habitation. Bien évidemment les trois opposants à M. Blein sont contre cette mesure.

Le tirage au sort a voulu que Mme Picard soit la première candidate à répondre à la première question du présentateur qui demanda à chacun d’entre eux, quelle est leur motivation à être candidat

Mme Picard, part de sa forte expérience en tant que maire, et 10 ans en tant que suppléante. Ah bon, alors qu’a t-elle fait en tant que suppléante car à mon avis peu de vénissians doivent le savoir. Puis elle parlé d’un gouvernement Macron « Tutti Fruti ». Tiens je ne la connaissais pas cette expression. Décidément on en apprend tous les jours. Allez hop un p’tit tour du côté de Wikipédia pour savoir ce qu’elle a bien voulu dire. 

Tutti frutti est une expression italienne qui signifie littéralement « tous fruits ». Elle peut faire référence à :

  • une préparation – souvent une crème glacée – contenant de nombreuses variétés de fruits ou d’arômes ;
  • une variété Indica de cannabis au goût de fruits ;
  • une chaîne de restaurants, principalement implantée au Québec ;
  • un des parfums du chewing-gum Malabar ;
  • Tutti Frutti, une chanson de Little Richard ;
  • Le groupe Tutti frutti, un groupe de musique croate ;
  • Tutti frutti, une série de bande dessinée de Kevin Hérault ;

Bon, je ne vois pas le rapport avec la politique, faudrait qu’elle m’explique ? Ah je vois, elle pense que le prochain gouvernement Macron sera un mélange de plusieurs personnalités de gauche, de droite et du centre. Mais si je ne me trompe pas, la majorité municipale est aussi Tutti Frutti puisque l’on trouve des élus du Parti de Gauche, des Ecologistes (EELV), des personnalités socialistes, d’un élu de la société civile qui a fait partie de l’opposition dans le groupe Christophe Girard, dans l’ancienne mandature, du MRC, d’une élue des Radicaux de Gauche, si cela n’est pas Tutti Frutti alors je n’y comprend rien  😀  😀 

Bien, si vous avez le courage et 42 minutes devant vous, alors je vous laisse écouter l’émission Le Débat

Las autres candidats :

  • Benjamin Nivard (France Insoumise)
  • Véronique Giromagny (EELV)
  • Marie-Christine Seemann (Lutte Ouvrière)
  • Franck Muller (Debout la France)
  • Yacine El Hassak (UPR)
  • Saïda Lopez (Mouvement 100 %)

L'info c'est le partage !.

2 Commentaires

  1. Je suis tout simplement choqué par la non invitation de l’ensemble des candidats à ce débat peu importe leur étiquette politique.

    Quel déni de démocratie

  2. Etant candidat d’un parti qui n’a fait que 4.7 %, représentant seulement 1 million 700000 voies, je n’ai pas eu le droit à la parole.
    J’ai bondi, quand à la fin Mr Blein parlait des retraités, alors que cela fait des années que les retraites n’ont pas eu la moindre augmentation, mais plutôt une diminution à cause de l’augmentation de la CSG voulue par Valls et Macron.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.