Léo Lagrange : encore des problèmes de chauffage

Décidément, la vie de certains locataires des immeubles géraient par le Grand Lyon Habitant et Alliade Habitat, n’ont pas fini de connaître les désagréments liés au chauffage et à l’eau chaude. Le 12 février, des représentants du bailleur sont intervenus chez quelques habitants pour faire des relevés de température. Il faut signaler que la veille une réparation a été effectuée dans une des sous-stations.

Suite à cette intervention technique, les locataires ont été content de retrouver du chauffage et de l’eau chaude, après des plaintes qui durent depuis trois ans. Des dysfonctionnements que les clients de ces bailleurs ont du mal à comprendre, et certains ont même abandonné de se plaindre par résignation par manque de considération. 

Que ce soit la mairie, La Métropole, les bailleurs, tous sont sur la même longueur d’onde pour dire que les soucis viennent de la sous-station, donc la cause est bien identifiée. Il ne faut pas non plus oublier la vétusté des immeubles, mais pour remettre d’aplomb, il faudra semble t-il attendre une éventuelle réhabilitation prévue pour 2023.

Le 15 février, une réunion a eu lieu avec des représentants des locataires, mais cela semble être encore que des discussions techniques sur l’origine de la panne. Selon un locataire un dédommagement d’à peu près 158 euros aurait été semble t-il proposé. En attendant cela ne règle pas les problématiques rencontrées par les locataires.

A ce jour, quelques habitants rencontrent à nouveau des problèmes de chauffage et d’eau chaude et quelque soit le soi-disant dédommagement, les personnes ont froid, et le manque d’eau chaude risque de poser quelques problèmes.

Ce n’est pas le nombre de locataires impactés par ces désagréments qui compte, car que ce soit un, deux ou cent, tout le monde est en droit d’avoir en ces temps difficiles du chauffage et de l’eau chaude et qui met en avant le nombre de locataire impacté tout en parlant . 

Du côté de Michèle Picard, maire communiste de la ville, c’est toujours le silence, hormis son adjoint au logement, qui va au « charbon » pour essayer de donner quelques explications qui n’ont pas satisfait les locataires, tout en mettant en cause le reportage TV de BFM, parlant de copinage entre un député et la chaîne de télé

« Pour la majorité des locataires, la situation est normale, mais comme dans tout immeuble mal isolé, donc mal équilibré, il reste des situations insatisfaisantes, voire peut-être anormales. Un bailleur annonce 10 réclamations sur 400 locataires… Difficile d’estimer le nombre de personnes concernées (PAM). La vraie question n’est pas la température mesurée, mais la température perçue, vécue. Dans des bâtiments très mal isolés, les parois sont froides. On a alors un ressenti de froid. » (Expression)

Les locataires devraient dans les prochains jours se rencontrer pour envisager des actions, pour se faire entendre, via un comité de locataire ou la création d’une association.

 

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.