Liberté d’expression

Que dire, que dire, parfois une photo suffit pour expliquer une situation. Cette fois-ci c’est lors du conseil municipal du 15 mai 2017 où il s’est passé un moment de liberté.

Ne pouvant s’exprimer à l’intérieur de la salle du conseil municipal, une vingtaine de personnes ont brandi des affiches pour clamer silencieusement la liberté d’expression avec l’appui de petites affiches, puisque plusieurs vénissians sont confrontés à des plaintes de Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux, dont un conseiller municipal PS mais aussi un FaceBooker qui est poursuive pour injures par 6 élus de ma majorité municipal.

LIBERTE D’EXPRESSION

Je tenais aussi à souligner que même le jour du conseil municipal, aucun ordre du jour n’a été publié sur le site de la ville. Ceci est inacceptable de ne pas mettre à la disposition des vénissians un minimum d’information concernant les rapports qui seront étudiés ce 15 mai 2017

Capture écran du 15 mai 2017 – 20 heures

L'info c'est le partage !.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.