LyonPolitique BFM : Michèle Picard et la sécurité

BFM Lyon a décidé de parler sécurité avec Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux. Suite aux derniers événements, il a fallu cette émission télévisée pour entendre l’élue communiste répondre aux questions sur le thème de la sécurité. La loi Darmanin a été évoquée, et on apprend que Mme Picard, est contre. Elle défend la liberté de la presse ce qui est normale, mais pas les blogueurs qui selon elle détournent les images. Michèle Picard (PCF) estime que l’article 24 du projet de loi « sécurité globale » est « une menace pour la liberté de la presse »

« La presse dans notre pays a un statut particulier, il faut donc respecter ce statut, il faut qu’on soit bien informé […] Je me bats pour la liberté de la presse, de la déontologie. Même si les lignes éditoriales ne nous plaisent pas. »

Ah ok, donc Mme Picard, est prête à répondre à tous les journalistes. Mais n’avait-elle pas déclaré lors d’un conseil municipal qu’elle ne répond pas aux journalistes de LyonMag

Le thème de l’émission était les « banlieues : au bord de l’explosion » et en tant que première élue de la ville, elle a répondu aux questions des journalistes de BFM. Concernant l’insécurité elle a déclaré « l’habitant dans tout cela, il est exaspéré et c’est légitime ». Et pourtant, les habitants n’ont pas l’impression que la maire et son adjoint à la sécurité se sont déplacés pour allez soutenir les habitants exaspérés. 

A la question sur le nombre de policiers municipaux, 36 pour 65 000 habitants, est-ce que ce n’est pas inférieur à ce que l’on peut voir sur Lyon, si on fait le rapport à la population et bien la réponse de l’élue communiste est assez surprenante « Non car nous avons aussi le TOP (Office Public de la Tranquillité) ». La suite de la réponse était assez confuse, puisqu’elle a vite rebondi sur les caméras de surveillance, de vidéo-verbalisation, et de vidéo-protection. 

 

A priori, le discours de Mme Picard sur la sécurité n’a pas changé, et on n’a toujours aucune information sur l’objectif et les projets du nouvel adjoint à la sécurité.

Je vous laisse visionner l’intervention de la maire et faire votre jugement sur les différentes réponses de Mme Picard, maire communiste de Vénissieux, et vice-Présidente à la Métropole en charge de la lutte contre les discriminations et égalité femmes/hommes

 

 

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.