Michele Picard dans l’émission l’Autre Direct

Bon franchement, j’ai vraiment pris sur moi-même pour aller jusqu’au bout de cette interview qui dure 15 mn. Un quart d’heure ou j’ai dû entendre au moins 29 fois la fameuse petite phrase « à un moment donné » ce qui a suscité des commentaires sur une page FaceBook. Elle a évoqué plusieurs sujets dont le logement social. On apprend que Mme Picard aimerait bien discuter des logements sociaux avec M. Collomb et non par presse interposée

D’abord Gérard Collomb m’a rien demandé, parce que pour me demander quelque chose il faudrait qu’il me voit, vu qu’on se parle par presse interposée …

Ce qu’il est méchant ce Gérard Collomb, alors comme cela il ne veut pas rencontrer notre maire communiste !!!

Soyons plus sérieux, et revenons sur cette entretien ou l’on peut écouter le maire évoquer le logement social, la mixité (sociale, culturelle…), l’économie, et même l’Europe et bien sur sa candidature aux législatives de 2017.

A un moment donné de son interview, elle nous dit :

70 % des français sont éligibles au logement social

Elle a raison, mais je rajouterais que toutes personnes en situation régulière a droit au logement social, et pas uniquement « des français », bon ok c’est un petit détail

Bizarre qu’une maire communiste de Vénissieux  qui parle du logement social et dont beaucoup de foyers perçoivent l’APL, n’a pas pris l’occasion de parler du projet de décret présenté par le gouvernement en début de semaine au Conseil National de l’Habitat pour instaurer la prise en compte du patrimoine et des livrets d’épargne dans le calcul des aides personnalisées au logement. 

Autre question qui m’a bien fait rire. Le journaliste l’interroge sur l’urgence sociale :

Comment faire pour qu’une ville comme Vénissieux s’en sorte ?

Je pense qu’il parlait de l’urgence sociale et de cette accumulation d’inégalités, et Mme Picard lui répond :

S’en sorte de quoi ?

Bon elle finit par répondre par :

A un moment donné vous croyez qu’une ville toute seule en p’tit village gaulois, elle va sortir de quoi que ce soit…

Franchement j’ai bien ri lorsqu’elle a parlé de village gaulois. Mais ce n’est pas la première fois qu’elle utilise ce terme, car lors d’un long entretien avec les reporters de la revue Z, Mme Picard considère Vénissieux « comme le dernier village gaulois » .

Sur l’emploi, elle a pris comme exemple l’entreprise Carso :

Vous avez par exemple le laboratoire Carso qui était installé sur Gerland, quand ils sont venus me voir ils étaient à peu près à 500 emplois, quand ils sont arrivés sur la ville de  Vénissieux, et ben à l’ouverture déjà en 6 mois ils étaient 800…

Donc si je comprends bien, l’entreprise Carso emploie aujourd’hui 800 personnes, mais combien de vénissians ? C’est la question qu’aurait dû poser le journaliste !!!

Maintenant c’est sur, elle sera candidate aux élections législatives de 2017, et je pense que l’on aura droit à d’autres interviews.

A un moment donné faut que j’arrête d’écrire et vous laissez visionner cette interview sur LyonCapitale de l’émission l’Autre Direct du 16 septembre 2016  :-)  

Allez j’ai craqué sur un petit montage video publié sur la page FaceBook Vénissieux PoubelleLaVille. Faut bien de temps en temps un peu d’humour, on est tous Charlie, n’est-ce pas!!!

aunmomentdonne_poubellelaville
Photo FaceBook Vénissieux PoubelleLaVille

 

 

 

 

 

 

L'info c'est le partage !.

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.