Gilets jaunes : acte 2 aux Minguettes

L’acte II des gilets jaunes à Vénissieux, a bien eu lieu, mais en sera t-il de même pour l’acte III, rien n’est moins sur, du fait de la faible mobilisation des vénissians, mais aussi par le principe de ne pas trop disperser le mouvement et plutôt se retrouver au centre ville de Lyon. La question est de savoir, s’il faut des gilets jaunes sur le plan local ou alors faire un grand mouvement au centre ville. 

Ce que l’on peut dire, c’est que les automobilistes sont en majorité solidaires du mouvement, idem pour certains conducteurs de tram, et bus, j’ai même pu apercevoir un véhicule de secours des pompiers klaxonner par solidarité.

Mais on peut aussi dire que cet acte II a réuni très peu de vénissians, et il est malheureusement déplorable que les habitants des quartiers ne se mobilisent pas alors qu’ils sont tout autant touchés par la politique du gouvernement Macron.

Ce qui tout aussi déplorable, est l’absence des élus de la majorité, à l’exception d’un conseiller municipal communiste, qui est venu faire un p’tit tour et discuter avec la quinzaine de gilets jaunes présents sur le rond-point Herriot/Cagne. 

On sait que Christophe Girard, a plutôt tendance à manifester au centre ville de Lyon, mais lui qui se dit prêt des vénissians, un p’tit tour de ce rond point ne lui aurait pas fait de mal. Absence aussi de M. Benkhélifa, de Mme Mertani Saliha, tous deux conseillers municipaux à Vénissieux, mais absence de M. Blein qui aurait pu tout au moins venir discuter avec les gilets jaunes, au moment où le grand débat est lancé par M. Macron. Absence des élus de la France Insoumise mais surtout de Mme Picard, maire communiste de Vénissieux, alors qu’elle ne cesse de répéter que Vénissieux est belle et rebelle. Ben là, pour la rébellion, faudra repasser.

A noter la présence de Daniel, vigneron dans la Haute-Loire, de passage chez des amis à Bron, il est passé soutenir les gilets jaunes des quartiers, et montrer que la solidarité est de partout, que ce soit en campagne ou dans les villes, mais il a aussi remarqué la faible présence des habitants des quartiers. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L'info c'est le partage !.

1 Commentaire

  1. En semaine pourquoi pas. Mais le samedi alors que les manifestations se concentrent à Lyon ce n’est pas une bonne idée.
    Par ailleurs, cela sent la récupération politicienne à plein nez. Cela me fait penser à l’époque où le PC organisait des manifs contre la misère aux Minguettes. Pure démagogie envers les Vénissians et zéro impact à l’extérieur de Vénissieux…
    Alors, oui c’est sans moi.
    Mais quand je suis en manif à Lyon, comme aujourd’hui encore, c’est pour la France et plus particulièrement pour tous les Vénissians. Faut-il rappeler que je me bas au quotidien depuis plus de 11 ans pour l’avenir de Vénissieux.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.