Michèle Picard : Les voeux à la presse en vidéo

Je vous avais promis de ne plus parler des voeux de Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux, mais là, je ne pouvais pas me retenir, et mes petits doigts, m’ont tout simplement ordonné, une fois de plus de vous donner mon avis, qui comme vous le savez, ne prend pas la même direction que notre maire. 

Cette semaine, était chargée en terme de voeux pour le maire, car il y a eu :

  • les voeux au Foyer du Soleil
  • les voeux de l’Association Loisirs et Solidarités des retraités
  • les voeux à la presse, au Club de la Presse de Lyon
  • la présentation des voeux de la Sacoviv
  • les voeux aux associations et aux personnalités.

Donc comme vous le voyez, une semaine bien chargée. 

Et pratiquement dans tous ces discours, elle a parlé des baisses des dotations de l’Etat ou du gouvernement Macron. Des voeux, ont va dire plutôt politique, qu’en pensez-vous ?

Mais le must, je dois dire que ce sont les voeux à la presse, car sur le site internet de notre maire, il faut vraiment prendre quelques minutes pour regarder la vidéo, c’est un régal.  Mais je ne retiendrais de ce discours que le dernier paragraphe, que vous pouvez lire sur son site :

Mais ce combat pour la démocratie, c’est aussi votre combat, celui de la presse, et le nôtre, celui du lecteur. Je tiens à une presse libre, indépendante de tout pouvoir, une presse aiguillon des débats de société et politiques, loin des rumeurs, de l’anonymat, et des « like » inquisiteurs des réseaux sociaux. L’outil numérique n’est pas un problème, c’est même une avancée, mais son utilisation doit nous interroger. Je suis convaincue, vous le savez, que les journalistes ont un rôle-clé à jouer, dans le renouveau et le renforcement de la démocratie de proximité.

Oh, madame le maire tacle les personnes qui ne font que proliférer des rumeurs sous l’anonymat ainsi que les «  inquisiteurs des réseaux sociaux »,  (rappelons qu’elle a perdu son procès contre M. Farid BenMoussa, et M. Yves Sallanville) et tient à une presse libre et indépendante de tout pouvoir. Mais alors pourquoi n’a t-elle pas répondu aux journalistes des Potins d’Angèle et de LyonMag, qui lui demandaient son avis sur les fameuses voitures que la ville a vendu à la société Sovélys. Et pourquoi le journal local Expressions n’a jamais fait d’article sur ce sujet.

Sur la non réponse de Mme Picard (PCF), voici ce que l’on a pu lire sur le site de LyonMag :

Au garage Picard, le téléphone sonne dans le vide. Malgré plusieurs appels, la maire communiste n’a pas jugé bon de répondre à nos aimables sollicitations.

Allez cessons les discours et visionné cette vidéo, tout en donnant si possible votre avis. En tout cas ils ont l’air bien tous sérieux nos élus. 

 

L'info c'est le partage !.

1 Commentaire

  1. Ca vaut son pesant de cacahuetes!! Elle qui procedure a tous va contre les blogueurs qui relaient des infos de la presse…on en rirait si ce n etait pas si triste pour la democratie…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.