Michèle Picard visée par un courrier pré-contentieux

Décidément, rien n’arrêtera ce vénissian qui scrute tout ce qui gravite autour de Vénissieux. Il y a quelques mois, il a réussi à faire annuler par le tribunal administratif de Lyon la désignation du Conseil Citoyen de Vénissieux entérinée finger in the noze le 28 avril 2016 par Xavier Inglebert. Le vénissian, qui semble être devenu l’ennemi public n°1 de la majorité avait compté parmi les 20 personnalités désignées par un tirage au sort amical, quinze qui auraient été liés d’une manière ou d’une autre à l’équipe municipale (Les Potins d’Angele)

@Les Potins d’Angèle

De ce fait un nouveau Conseil Citoyen (Collège Habitant) a été nommé, ce qui ne semble pas trop plaire à Mme le maire, puisque celle-ci n’a pas reçu officiellement à la mairie les membres de ce nouveau Conseil  Citoyen, alors que le précédent avait reçu tous les honneurs à l’Hôtel de ville de Vénissieux.

Mais cette fois-ci, le lanceur d’alerte vénissian a décidé d’envoyer un recours pré-contentieux au maire communiste de Vénissieux pour lui demander l’annulation d’un permis de construire délivré par la maire de Vénissieux pour la construction d’une annexe du collège Alain. Mais aussi un courrier à M. Kimelfeld président de la Métropole pour dénoncer ce permis de construire mais le vénissian trouve regrettable que l’implantation du futur collège du Sud-Est Lyonnais ait été décidé alors qu’aucune réflexion quant à la mixité sociale et d’origine des élèves ne soit faite.

Concernant l’annexe du collège Alain qui est sur un terrain situé entre la rue Tillon et Francisque Aynard à Vénissieux, le motif évoqué est que cette construction serait située sur un  ancien site industriel où une expertise a découvert « des teneurs significative en trichloréthylène et en benzène ». Une expertise a été convoquée pour évaluer la dangerosité du lieu. Elle a conclu en demandant des études plus approfondies qui n’ont pas été engagées.

L’autre motif évoqué est la proximité d’une station essence, alors que Mme le maire est en charge de la sécurité, elle aurait du prendre en compte le risque que pourrait représenter un accident ou un incendie dans un tel lieu. Une station d’essence est un établissement classé 6 sur l’échelle du risque, or le permis de construire a bien été signé, mais bien entendu les autorités vont certainement nous dire que toutes les précautions ont été prises et que les problèmes ont été réfléchis.

En plaidant l’illégalité de ce permis de construire, ce recours pré contentieux ne devrait avoir aucun effet sur la poursuite de la construction de l’annexe du collège Alain, toutefois, si aucune réponse n’est formulée par Michèle Picard, dans un délai de deux mois, le vénissian  envisagerait de porter l’affaire devant le tribunal administratif.

Lire l’article des Potins d’Angèle → ICI

Décidément entre les plaintes de la mairie, les recours pré contentieux et contentieux, le tribunal administratif va finir par donner un abonnement à la ville de Vénissieux et à certains citoyens – lol –

L'info c'est le partage !.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.